Un Bijou pour Noël, un nouveau concept de salon
Un Bijou pour Noël, un nouveau concept de salon
Un Bijou pour Noël, un nouveau concept de salon
Un Bijou pour Noël, un nouveau concept de salon
Un Bijou pour Noël, un nouveau concept de salon
Un Bijou pour Noël, un nouveau concept de salon
Un Bijou pour Noël, un nouveau concept de salon

Myrtille Mousson, fondatrice et directrice du salon Mes Créateurs Joailliers, a décidé de rebaptiser cet événement avec un nouveau concept intitulé  « Un Bijou pour Noël ».  Elle nous explique son changement de stratégie.

 – Pourquoi avoir changé le nom du salon ?

Myrtille Mousson : Après l’expérience de mes 3 salons, je me suis aperçue que certaines personnes ne venaient pas au salon pensant que les bijoux proposés ne seraient pas à des prix abordables. Bien sûr, nous ne sommes pas dans le bijou  fantaisie, mais vous seriez surpris de découvrir de très beaux bijoux à des prix raisonnables. Il n’y a pas d’intermédiaire au salon, les visiteurs sont en contact direct avec les créateurs, donc pas de marge supplémentaire à payer.  J’ai donc voulu enlever dans le titre le terme « joailliers » qui peut laisser penser que les bijoux sont hors de prix. L’autre constat est que certains visiteurs ne pensaient pas aux cadeaux de Noël car le salon est un peu tôt (du 17 au 20 novembre 2017),  par rapport à l’ambiance de Noël du fait du temps de fabrication nécessaire à la conception d’un bijou sur-mesure.

– Vous avez introduit le terme Bijou, pouvez-vous nous en dire plus ?

Myrtille Mousson : Le cœur  du salon, son âme reste la même, c’est à dire les créateurs-joailliers, le sur-mesure et le modèle unique. En complément, j’ai un peu élargi les critères de sélection des exposants d’où le terme bijou qui est plus générique. J’ai décidé d’ouvrir le salon aux bijoux en argent sous certaines conditions de fabrication et de créativité. Aussi, si une marque est vraiment originale quelques soit les matières utilisées, je peux aussi la prendre. Mais le salon reste à 80-90 % autour des créateurs joailliers avec des bijoux en or.

– Ce nouveau salon, est-il finalement plus orienté sur l’acte d’achat de Noël et pensez-vous prévoir un autre salon dans l’année pour compléter l’offre ?

Myrtille Mousson : En effet, il est orienté plus sur  Noël car c’est une période très importante en joaillerie, cependant rien n’empêche les visiteurs de penser à un cadeau d’anniversaire, de naissance, pour la Saint Valentin ou juste pour se faire plaisir ! Les visiteurs peuvent très bien repérer un créateur qui leur plait et aller le voir plus tard dans son atelier ou son showroom. Actuellement, il est encore un peu tôt pour savoir s’il y aura un ou deux salons au cours de l’année 2018.

– Sur quel nombre d’exposants tablez-vous et les inscriptions sont-elles toujours ouvertes ?

Myrtille Mousson : Pour l’année 2016, le salon comptait 20 exposants et  3500 visiteurs privilégiés ont pu admirer et commander des créations des joailliers présents. Pour le salon de novembre 2017, je table entre 20 et 30 exposants car l’hôtel de l’Industrie ne permet pas d’en exposer plus. Je suis sélective au niveau de la création, mais les inscriptions restent toujours ouvertes !

– Pouvez-vous nous citer des exemples de nouveaux exposants ?

Myrtille Mousson : Nous avons par exemple comme nouvel exposant la maison Bianchi, un duo père et fils. L’un est horloger, l’autre joaillier et ils ont chacun leur propre ligne de montres et de bijoux que vous pourrez donc découvrir lors du salon. En plus, la maison est labélisée EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant).

Il y aura aussi Laurence Oppermann, créatrice de bijoux contemporains or et argent, qui fabrique elle-même ses bijoux dans son atelier Lyonnais.

– Prévoyez-vous toujours une journée professionnelle ?

Myrtille Mousson : En effet, ce sera le lundi 20 novembre et ainsi les professionnels du secteur pourront venir s’entretenir avec les exposants pour proposer leurs services, notamment les fournisseurs sans gêner les échanges entre exposants et visiteurs particuliers.

– Quelle sera la scénographie et l’implantation des stands ?

Myrtille Mousson : La structure des stands sera beaucoup plus épurée afin que les visiteurs ne se sentent pas oppressés par toutes les cloisons et cela donnera une sensation de plus grande ouverture et de fluidité.

– Qu’est-ce que vous aimeriez dire aux visiteurs pour les motiver à venir voir votre salon ?

Myrtille Mousson : Le salon est LA vraie occasion de découvrir des créateurs-joailliers que vous ne pourrez pas découvrir par vous-même. En étant en contact direct avec eux, vous êtes entre les mains de ceux qui ont le savoir-faire avec qui vous pourrez créer les bijoux uniques qui vous ressemblent !

Interview réalisée par Kyra Brenzinger

 

Pour en savoir plus :

Un Bijou pour Noël
Du 17 au 20 novembre 2017
4, place Saint Germain-des-Prés – Paris 6ème

Contact : Myrtille Mousson
Tél. 00 33 6 23 08 62 77

myrtille@mcm-events.com

www.unbijoupournoel.fr/

 Légendes :

1- Le nouveau salon qui aura également lieu au sein de l’hôtel de l’Industrie – photo de Wlad Simitch
2- Bague de la maison Bianchi
3- Bague Dame du Lac de Julie Genet
4- Boucles d’oreilles Grappe de raisin de Nathalie Bonnemaille
5- Bague de la Maison Beidbeder
6- Façade de l’hôtel de l’Industrie, place de Saint Germain-des-Prés à Paris
7- Myrtille Mousson, la fondatrice et directrice du salon Un Bijou pour Noël