Blue Symphony !
Blue Symphony !
Blue Symphony !
Blue Symphony !
Blue Symphony !
Blue Symphony !
Blue Symphony !
Blue Symphony !
Blue Symphony !
Blue Symphony !
Blue Symphony !

Entre les mers des Caraïbes et le beau Danube bleu, le guide-joailliers vous invite à découvrir une variété de pierres à travers des créations uniques de joailliers-créateurs talentueux.

Installé à Anvers dans un show-room flambant neuf dans le centre du diamant, Jochen Leën est propriétaire de cette incroyable tourmaline couleur Ocean blue, baptisée pour l’occasion « the Leën ». Provenant de Namibie, cette tourmaline exceptionnelle de 67 carats à un certificat « JL Selection » appartenant à la classe des pierres rares. Passionné par les pierres au bleu électrique, le joaillier présente également des créations réalisées à partir de tourmalines Paraiba. Il vient de créer un collier intemporel, orné de 43 tourmalines Paraïba (34,83 cts) et d’une poire de centre de 21,6 cts, rehaussée de diamants.

Chaque saison, Lydia Courteille nous enchante avec ses créations lançant de véritables tendances dans la joaillerie. Son nouvel opus « Sahara » rend hommage aux hommes bleus du célèbre désert. « J’ai effectué un voyage dans le Tassili n’Ajjer, une région du sud-est de l’Algérie qui m’a fasciné avec  ses territoires arides, ses massifs montagneux lunaires », explique la créatrice. Quelques temps après, le hasard a mis sur sa route de fascinantes opales bleues et de belles topazolites mordorées peu connues dans la joaillerie. C’est autour de ces pierres, qu’elle a créé une collection forte peuplée de serpents, de scarabées ou de peintures rupestres. Un  voyage au cœur  du désert !

La créatrice Ornella Iannuzzi est une passionnée des minéraux et aime lier les pierres brutes au raffinement de la joaillerie. Ses boucles d’oreilles au nom poétique de « Fleur de cristal » font partie de sa collection « Les Exceptionnelles » rendant hommage à la cristallisation naturelle à travers son design. Les boucles d’oreilles sont composées d’Azurites, rehaussées de saphirs, diamants sur palladium. La beauté de la nature dans toute sa splendeur.

Malakine by Catherine Malvaux, installée en Belgique et distribuée en France, a créé une bague particulièrement délicate qu’elle baptise « La danseuse des mers ». « La bague est à la fois une synthèse entre le tutu d’une ballerine et une méduse aux couleurs translucides évoquées par l’aigue-marine », décrit Catherine Malvaux. La pierre de centre de 25 carats est particulièrement exceptionnelle, finement rehaussée d’une dentelle d’or et de diamants qui semble danser autour de la pierre.

Autre créatrice talentueuse, installée entre Paris et Zürich, Daniela Baumgartner nous dévoile son collier « Simplement Magique ». Présente lors du dernier salon Révélations où elle a exposé pour la première fois, la créatrice propose un collier épuré en forme de point d’interrogation et serti d’un incroyable cabochon en aigue-marine de 47,89 carats.

Présent également au salon Révélations, Bénédikt Aïchele aime les lignes épurées mettant à l’honneur la beauté des pierres. Son collier « Swang » est orné de deux splendides tanzanites respectivement de 20,58 carats et 7,8 carats, rehaussées de diamants sur or blanc. Particulièrement sensuel, le mouvement du collier permet d’accrocher d’un geste les deux extrémités du collier.

Marie-Caroline Lagache pour Tiber nous propose de voyager à travers ses créations comme la bague « Pirogue » avec une aigue-marine de 6,8 carats à la ligne fuselée ou encore sa bague « Cascade » en saphirs bleus évoquant les gouttes d’eau aux multiples reflets.

Selim Mouzannar, installé au Liban mais présent au célèbre salon Couture de Las Vegas, est réputé pour ses bijoux avec des tailles rose évoquant les bijoux anciens tout en donnant une touche de modernité. Ses nouvelles bagues « Beirut » déclinent de multiples pierres bleues comme la turquoise, l’aigue-marine et la tanzanite.

Grand collectionneur de pierres rares, Erik Schaix a décidé de faire partager sa passion à travers une nouvelle ligne « Unique by Schaix ». De la couture à la joaillerie, il joue avec subtilité entre les couleurs et les transparences en sertissant ses pièces de pierres fines (jaspe, quartz, améthyste, rubis, émeraude…) et perles de toutes provenances. Aujourd’hui, avec sa ligne Unique montée sur argent, il permet à un plus large public de découvrir les variétés innombrables de pierres.

Kyra Brenzinger

LEGENDES :

Jochen Leën, propriétaire de cette incroyable tourmaline couleur Ocean blue de Namibie de 67 carats
Jochen Leën, collier intemporel, orné de 43 tourmalines Paraïba (34,83 cts) et d’une poire de centre de 21,6 cts, rehaussée de diamants.

Lydia Courteille, Collier Sahara, 2 opales 2,82 ctss, citrines,  topazolites, hessonites, saphirs  10,85 cts, et saphirs  jaunes
Lydia Courteille, bague Bousier; azurite, topazolites, hessonites et diamants

Ornella Iannuzzi, boucles d’oreilles « Fleur de cristal », Azurites, saphirs, diamants sur palladium

Malakine by Catherine Malvaux, bague « La danseuse des mers », aigue-marine, diamants sur or jaune

Daniela Baumgartner, collier « Simplement Magique », cabochon en aigue-marine de 47,89 carats sur or blanc couleur champagne

Bénédikt Aïchele, collier « Swang », tanzanites de 20,58 carats et 7,8 carats, diamants sur or blanc

Tiber, bague « Pirogue » avec une aigue-marine de 6,8 carats et diamants

Selim Mouzannar, bagues « Beirut », turquoise, l’aigue-marine et la tanzanite, serties de diamants sur or rose

Collier de la collection Unique by Schaix