Le corail au cœur de la vie et de l’Aquarium de Paris
Le corail au cœur de la vie et de l’Aquarium de Paris
Le corail au cœur de la vie et de l’Aquarium de Paris
Le corail au cœur de la vie et de l’Aquarium de Paris
Le corail au cœur de la vie et de l’Aquarium de Paris
Le corail au cœur de la vie et de l’Aquarium de Paris
Le corail au cœur de la vie et de l’Aquarium de Paris
Le corail au cœur de la vie et de l’Aquarium de Paris
Le corail au cœur de la vie et de l’Aquarium de Paris

Pour ceux qui n’ont pas la chance de voyager aux antipodes, l’Aquarium de Paris, situé dans les jardins du Trocadéro à Paris, propose une exposition captivante, intitulée « Corail, cœur de vie ».

Visite guidée.

 « Émerveiller pour protéger, tel est l’objectif de cette exposition, en sensibilisant les publics sur les périls environnementaux qui nous menacent, et pour préserver la beauté et richesse des fonds sous-marin », explique Alexis L. Powilewicz, président administrateur général de l’Aquarium de Paris.

Le corail : au cœur de la biodiversité marine

Les coraux, comme leurs cousines les méduses, sont des animaux très anciens appartenant à l’embranchement des Cnidaires. Ils peuplent tous les océans, des zones peu profondes aux grands fonds, mais la plupart se trouvent dans les eaux chaudes. Alors qu’ils ne couvrent que 0,1 à 0,2% de la surface des océans, les récifs coralliens abritent plus de 30% de toutes les espèces marines connues à ce jour. Réservoir de la biodiversité, les récifs coralliens font partie de notre patrimoine commun. Les récifs coralliens sont, avec les forêts tropicales, les écosystèmes les plus riches et les plus productifs de la planète. Les scientifiques estiment qu’au total plus d’un million d’espèces de plantes et d’animaux seraient associés à l’écosystème corallien.

Le corail : un écosystème essentiel à la vie sur notre planète

Les récifs coralliens constituent l’un des écosystèmes naturel les plus vastes de notre planète avec une superficie estimée généralement à environ 600 000 km2, soit environ 0,17% de la surface des océans. Certains récifs, comme la grande barrière de corail australienne, visible depuis l’espace, sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Les récifs coralliens rendent de nombreux services aux populations humaines: protection du littoral, source d’approvisionnement en nourriture, support de la bio-prospection médicale, cosmétique ou alimentaire et aussi attraction pour le tourisme et les loisirs. Leur préservation est donc essentielle à un niveau environnemental et économique.

  • La nouvelle expédition Tara Pacific : au cœur du corail

Au sein de l’exposition, après la découverte de multiples aquariums où les fonds sous-marins sont merveilleusement reconstitués comme celui de Polynésie, vous pourrez  voir une exposition consacrée à l’expédition «  Tara Pacific ».

Depuis 13 ans, Tara a réalisé 11 expéditions avec 75 laboratoires et instituts scientifiques impliqués. Les chercheurs embarqués à bord ont récolté des données précieuses pour comprendre l’impact des changements climatiques et environnementaux que l’océan subit. Tara Pacific est la nouvelle expédition consacrée à la biodiversité des récifs coralliens. Pendant 2 ans, d’est en ouest et du sud au nord du Pacifique, les chercheurs à bord de la goélette explorent et auscultent la diversité cachée du corail pour mieux appréhender ses capacités d’adaptation aux changements climatiques, partager et comprendre les points de vue des populations du Pacifique.

Romain Troublé, executive Director de Tara Expéditions, nous informe que « même au niveau local, les politiques ne se rendent pas compte du désastre écologique sur leurs propres récifs coralliens. Notre mission est aussi de les alerter en plus de la population locale et internationale ».

A travers une vingtaine de panneaux, le visiteur découvre ainsi le travail de recherche mené à bord ainsi que l’univers des récifs coralliens à travers de nombreux supports pédagogiques, ces mêmes supports qui accompagnent la goélette sur sa route, la sensibilisation figurant au cœur des expéditions Tara. Si vous voulez les soutenir ou vous informer : www.taraexpeditions.org

Préserver le corail : un défi majeur

Le corail, plus grand constructeur de la planète est cependant un être vivant fragile.

D’après les dernières estimations à l’échelle planétaire, 19 % des récifs de la planète ont été complètement détruits depuis 1950. Les coraux sont menacés par plusieurs facteurs : Le destruction et la fragmentation des habitats marins en raison de l’urbanisation du littoral et des activités de loisirs maritimes mal encadrées ; les pollutions qui perturbent le fragile équilibre récifal, en altérant les équilibres entre les espèces et la surexploitation des ressources avec la surpêche, les méthodes de pêche destructrice à la dynamite par exemple.

Il y a bien entendu le facteur du changement climatique avec le réchauffement des océans qui provoque l’expulsion des micro-algues (zooxanthelles), situés à l’intérieur des tissus coralliens, condamnant le corail au blanchissement et à la mort lorsque le phénomène se prolonge.

Mais aussi l’acidification des océans,  qui impacte la fabrication des exosquelettes calcaires des coraux. Le gaz carbonique (ou dioxyde de carbone) présent dans l’atmosphère se dissout dans les océans, ce qui augmente son acidité. Le pH des océans est ainsi passé de 8,2 à 8,1 depuis le début de la période industrielle, ce qui correspond à une augmentation de l’acidité d’environ 30%. Cette diminution de pH, a des conséquences négatives, surtout pour les organismes marins qui ont un squelette calcaire pouvant être dissout. Les récifs coralliens risquent de subir une baisse de la vitesse de calcification et donc une baisse de sa croissance.

Une exposition unique pour susciter l’envie d’agir !

Après plusieurs mois de travail et de collaboration avec des experts scientifiques renommés dans ce domaine, notamment avec l’Aquarium de Nouméa (Nouvelle Calédonie) et le professeur Bernard Salvat, les équipes de l’Aquarium de Paris sont ravies de présenter au public son exposition « Corail : cœur de vie. ».

Elle s’articule autour d’un dispositif  et d’une programmation complets. Bacs coralliens, activités pédagogiques, masterclass, expositions, parcours artistique, animations sont proposés durant plusieurs mois dans le but de mieux connaître les récifs coralliens tout en s’émerveillant pour les protéger.

« Véritables oasis de vie, les récifs coralliens assurent la subsistance directe de plus de 500 millions de personnes dans le monde grâce à la pêche, et les services qu’ils rendent à l’humanité sont estimés à 30 milliards de dollars par an. En parcourant la mer et plongeant régulièrement je constate qu’il est urgent de se mobiliser pour le préserver, cette exposition par l’émerveillement qu’elle suscitera est un moyen d’y parvenir », précise Guillaume Nery,  champion d’apnée, spécialiste de la profondeur et parrain de l’exposition «  Corail : cœur de vie »

« Les coraux s’exposent « :

Dans le cadre de son exposition «  Corail : cœur de vie », 450 coraux sont présentés au public répartis sur tout le long du parcours de visite dans 15 bassins avec notamment un espace dédié autour de la fluorescence des coraux.

Une signalétique spécifique indique la présence des différents coraux dans les différents bassins de l’Aquarium ainsi que leurs écosystèmes. Sont présentés à la fois des coraux mous et durs, des coraux de mers d’eau chaude et d’eau froide.

Les coraux s’illuminent : «  Coralogie »

Partez sous la mer à la découverte de la fluorescence à travers son espace dédié réalisé en collaboration avec l’association Coral Guardian. La fluorescence des coraux est un phénomène naturel lié à la production d’une protéine. C’est elle qui permet à l’organisme d’émettre une partie de la lumière  absorbée. La fluorescence des coraux crée ainsi des jeux de lumière du plus bel effet.

Les artistes se mobilisent pour préserver les océans

Dans le cadre de sa mission de sensibilisation aux enjeux environnementaux, l’art et la science se retrouvent au carrefour des intelligences et sensibilités dans un parcours artistique ambitieux et unique mêlant installation, sculptures, street art et photographies. « Je suis convaincu que l’art et l’art contemporain en particulier, est vecteur formidable de sensibilisation des publics sur les périls environnementaux qui nous menacent. C’est pourquoi chaque année nous présentons les œuvres d’artistes dont la démarche est en résonnance avec les problématiques que nous mettons en exergue. 2017 étant l’année du Corail  » souligne Alexis L Powilewicz, Président Administrateur Général.

A noter les magnifiques photographies et vidéos d’Hélène Ash « La traversée des apparences » dédiées à révéler la beauté mouvante des océans. « Une seule plongée a suffi. Depuis, tout est autre, ma vie entière a basculé sous les mers.
Je ne suis pas naturaliste. Je ne reproduis pas la nature, je l’offre sous un nouveau jour, dévoile ce qu’elle recèle de plus précieux ».

Pour les joailliers lecteurs du guide-joailliers, vous comprendrez particulièrement ce message !

 

Kyra Brenzinger

Aquarium de Paris -Exposition « Corail, cœur de vie » jusqu’ à fin septembre 2017
5, avenue Albert de Mun/ 2, avenue des Nations Unies
75016 Paris – Métro : Iena ou Trocadéro

Tél. 01 40 69 23 23
http://www.aquariumdeparis.com