Damiani ressuscite le faste des bijoux Romanov
Damiani ressuscite le faste des bijoux Romanov
Damiani ressuscite le faste des bijoux Romanov
Damiani ressuscite le faste des bijoux Romanov
Damiani ressuscite le faste des bijoux Romanov
Damiani ressuscite le faste des bijoux Romanov
Damiani ressuscite le faste des bijoux Romanov
Damiani ressuscite le faste des bijoux Romanov
Damiani ressuscite le faste des bijoux Romanov
Damiani ressuscite le faste des bijoux Romanov

Interview réalisée par Kyra Brenzinger

Dans sa nouvelle boutique de la Place Vendôme à Paris, la maison italienne Damiani a présenté en septembre dernier ses nouvelles collections joaillières, réalisées en collaboration avec Nicoletta Romanov, actrice italienne et descendante de la famille impériale de Russie.

Silvia Damiani, directrice de création et Nicoletta Romanov nous ont reçu pour une interview exclusive.

– Comment vous êtes-vous rencontrées ?

Silvia Damiani : C’était à l’occasion du festival de cinéma de Venise où Nicoletta était présente. Je lui ai proposé de nous revoir à Rome pour me parler du célèbre « trésor des tsars » !

Nicoletta Romanov : En fait, comme vous le savez, ces trésors sont restés en grande partie en Russie notamment dans la Golden Room du musée de l’Hermitage à Saint-Pétersbourg et c’est finalement très bien comme cela ! Mais personnellement, j’avais reçu par ma grand-mère, la comtesse Sveva della Gherardesca, sa tiare de mariage. En 1952 à l’église orthodoxe de Cannes dans le sud de la France, elle avait@ épousé le grand-duc  Nicolas Romanovitch Romanov, descendant le plus proche du dernier tsar Nicolas II de Russie.

– Votre grand-père a été officiellement reconnu comme descendant du tsar lors des funérailles de 1998.

Nicoletta Romanov : En effet, c’est mon grand-père et mon oncle, Dimitri Romanovitch, qui ont organisé les funérailles officielles du tsar Nicolas II et de sa famille à Saint-Pétersbourg en 1998. C’était très émouvant et j’ai compris comment mon grand-père avait souffert d’être apatride même s’il a été accueilli par la France et ensuite par l’Italie.

 – Pour vous Silvia Damiani, c’était une chance incroyable de parler des bijoux Romanov ?

Silvia Damiani : C’était un rêve pour moi ! Vous savez quand j’ai suivi mes études de gemmologie à Milan, nous avions des cours sur l’art du costume et notamment sur la période des tsars où les pierres étaient également cousus sur les habits.

 – Comment avez-vous réinterprété la tiare du mariage ?

Silvia Damiani : La tiare d’origine était en fleurs d’oranger fabriquée en cire. Pour donner le côté ancien, nous avons choisi l’or de couleur Champagne et les fleurs ornées de délicates perles Akoya et de 4500 diamants. Nous avons réalisé 2 pièces, l’une pour le musée Damiani et l’autre qui trouvera certainement une heureuse propriétaire !

Nicoletta Romanov : La tiare peut se porter de différentes manières : Avec un chignon traditionnel comme le portait ma grand-mère, en bandeau rappelant les Années Folles ou de façon très moderne avec les cheveux attachés.

 – Et vous avez décliné une collection à partir de cette tiare ?

Silvia Damiani : En effet, nous avons également développé ensemble avec Nicoletta la collection « Fiori d’Arancio » avec une déclinaison des fleurs d’oranger sur des bagues, colliers et bracelets. La manchette est extraordinaire avec des perles de culture symbolisant les boutons de fleurs d’oranger ou encore le collier avec un travail considérable, réalisé dans nos ateliers en Italie pour créer tous les minuscules détails des fleurs.

– Vous avez également réalisé une collection plus accessible ?

Nicoletta Romanov : Nous avons aussi créé la collection « Fiocco » en forme de nœuds avec des bijoux plus jeunes à porter avec un simple T-shirt ou une petite robe noire par exemple.

Sur les photos de famille, nous avions remarqué que les femmes portaient beaucoup de rubans et notamment des bijoux cousus sur les vêtements. Donc nous avons eu l’idée de réaliser le ruban « Romanov-Damiani » de forme très généreuse, voire maternelle.

– Avez-vous un bijou très personnel que vous portez toujours ?

Nicoletta Romanov : J’ai en ma possession un autre bijou de ma grand-mère qui fera l’objet d’un autre projet avec Damiani mais pour 2018… Sinon, je porte une bague avec 3 anneaux gravés du prénom de mes 3 enfants que je ne quitte jamais !

Quelle est votre actualité cinématographique ?

Nicoletta Romanov : Je tiens le premier rôle dans le nouveau film « La Vérité », sorti en novembre dernier, du réalisateur Giusepe Nuzzo. Le reste du temps, je suis surtout une maman très attentive qui reste le rôle le plus important de ma vie !

Légendes :

– Campagne photo de Damiani avec Nicoletta Romanoff portant la Tiare Fiori d’Arancio.
– Le mariage en 1952 à l’église orthodoxe de Cannes du grand-duc  Nicolas Romanovitch Romanov et de la comtesse Sveva della Gherardesca portant sa tiare de mariage.
– Tiare d’origine, ornée de fleurs d’oranger, réalisées en cire.
– Nicoletta Romanov présentant la nouvelle tiare Fiori d’Arancio dans la nouvelle boutique de Damiani Place Vendôme à Paris.
– Silvia Damiani et Nicoletta Romanov lors de l’inauguration de la boutique Place Vendôme à Paris
– Décoration intérieure de la boutique Damiani au 21 Place Vendôme à Paris
– Collier « Fiori d’Arancio » en diamants sur or blanc
– bagues « Fiori d’Arancio » en diamants et perles de culture sur or blanc et or jaune
– bracelet manchette « Fiori d’Arancio » en diamants et perles de culture sur or blanc
– Boucles d’oreilles « Fiocco » en diamants sur or blanc.