EDITO

Les bijoux de la Reine !

Ce mois-ci, la planète joaillière était en émoi avec la vente de bijoux de Marie-Antoinette, proposée par la maison Sotheby’s à Genève. Plusieurs parures en perles fines et diamants ont refait surface, conservées précieusement par la famille Bourbon-Parme depuis la Révolution. Pendant que Marie-Antoinette et Louis XVI se font arrêter à Varennes, les bijoux transitèrent par la Belgique avant d’arriver aux mains de l’unique fille survivante à Vienne, Marie-Thérèse de France. A sa mort, elle choisit d’offrir ses bijoux à sa nièce, Louise d’Artois, petite-fille de France et duchesse de Parme.

Lors de la vente de Sotheby’s, la pièce maîtresse fût acquise pour un prix record de 36,4 millions de francs suisses (environ 32 millions d’euros) pour un pendentif, orné d’une perle fine exceptionnelle et des diamants. Mais d’autres bijoux intriguent comme cette bague aux initiales « MA » en diamants renfermant une mèche de cheveux qui aurait appartenue à Marie-Antoinette. Des experts doutent de son origine et d’autres en sont convaincus… Le résultat est que le bijou fascine et peut être un véritable acteur de l’histoire en déclenchant les passions.

A travers notre Guide-Joailliers, nous vous offrons d’explorer de nouvelles histoires de bijoux, témoignage de grandes passions !

Kyra Brenzinger
Rédactrice en chef

En photo : Pendentif « perle de Marie Antoinette » en diamant, orné d’une perle fine exceptionnelle du 18ème siècle, vendue à 33 millions d’euros (estimée entre 1 et 2 millions d’euros) – Copyright : Sotheby’s

Close