La Fashion Week de Saint-Pétersbourg ouvre ses portes !
La Fashion Week de Saint-Pétersbourg ouvre ses portes !
La Fashion Week de Saint-Pétersbourg ouvre ses portes !
La Fashion Week de Saint-Pétersbourg ouvre ses portes !
La Fashion Week de Saint-Pétersbourg ouvre ses portes !
La Fashion Week de Saint-Pétersbourg ouvre ses portes !
La Fashion Week de Saint-Pétersbourg ouvre ses portes !
La Fashion Week de Saint-Pétersbourg ouvre ses portes !
La Fashion Week de Saint-Pétersbourg ouvre ses portes !
La Fashion Week de Saint-Pétersbourg ouvre ses portes !

Après Milan, Paris et New York… la ville de Saint-Pétersbourg et le magazine Dress Code organisent du 6 au 9 octobre sa prochaine Fashion Week et annoncent notamment la venue exclusive de la marque française « On Aura Tout Vu ».

Le guide-joailliers a pu assister aux défilés de la session d’hiver que nous vous dévoilons dans un reportage exclusif.

Alliant la modernité au charme de l’ancien, le théâtre Aleksandrinsky, situé au cœur de la ville et au bord du fleuve de la Neva, offrait un magnifique écrin à la Fashion Week. Nikita Kondrushenko, directeur artistique de SPbFW, a tout particulièrement choisi ce lieu présentant une « image moderne de la mode russe et offrant aux marques des salles particulièrement fonctionnelles pour leurs défilés ».
Pendant la session d’avril, plus de 14 collections ont été présentées, complétées par des conférences sur la mode du bureau de prospective français Martine Leherpeur, la remise de trophées pour les jeunes étudiants ou des défilés de coiffure Toni&Guy.
Parmi les marques importantes, Fabric Fancy (http://fabric-fancy.ru) a retenu tout particulièrement notre attention avec sa technique unique de broderie et exportant vers l’Europe. Sergei Khromchenkov, le directeur de création, a célébré cette année les 10 ans de Fabric Fancy et a proposé au public une rétrospective de ses collections phares. « Pour les magasins des Galeries Lafayette nous avions réalisé de nombreuses robes avec des motifs soulignant les épaules ou la ceinture marquant la taille. Les broderies très colorées bleues et roses sont inspirées de la magnifique coupole du grand magasin parisien et les broderies noires sur robes blanches évoquent les fontaines et les fleurs des palais italiens que j’aime tant et qui ont inspiré la Grande Catherine de Russie pour certaines salles du Palais d’hiver de l’Ermitage ». Olga et Natalie Kalashnikova du Musée Ethnographique de Saint-Pétersbourg (http://ethnomuseum.ru) confirment « qu’il existait dans les broderies anciennes russes une grande dominance de représentations naïves des animaux ou du monde végétal comme les fleurs ou la symbolique de l’arbre de vie. L’impératrice Catherine II de Russie (1729-1796) a apporté beaucoup de raffinement aux broderies avec l’utilisation de perles en verre et les motifs ont été très influencés par l’Europe ». Les matières favorites de Fabric Fancy: l’organza, le cachemire et la soie nous métamorphosent en véritables impératrices des temps modernes !
L’hiver à Saint-Pétersbourg est indissociable des manteaux de fourrure. La marque Fur Master Success propose une diversité de modèles uniques : de la chèvre de Mongolie, du lynx ou le célèbre astrakan. La créatrice Natalia Nabilkova dessine des manteaux particulièrement modernes notamment avec des couleurs imprimées en forme de chevrons ou de taches de léopard. Certaines tenues sont juste habillées d’un col de fourrure et de longs gants rouges pour les femmes fatales venues de Sibérie !
Isabel Garcia, une jeune créatrice espagnole, installée en Italie, offre une collection particulièrement glamour. Empruntant les volants des tenues espagnoles tout en les associant au chic italien, elle propose des silhouettes ultra-féminines. Des dentelles noires soulignent les courbes d’une robe terminant sur un volant dansant au son du flamenco. Inspirées des années 60, de longues jupes en motif pied-de-poule évoquent les silhouettes de Brigitte Bardot ou de Audrey Hepburn. http://isabelgarcia.it/en/
Il faut souligner l’effort considérable de l’organisation de la St Petersburg Fashion Week et des marques pour créer de véritables shows lors des défilés comme Weirdo qui a proposé un joueur de violon électronique avec son casque digne des Daft Punk ou encore la marque Alezzy Liriq défilant avec un python vivant.
Pour ce qui est de la Fashion Week, Konstantin Lukin, fondateur du Syndicat de la Couture de Saint-Pétersbourg, souhaite ouvrir les possibilités notamment aux créateurs français de mode de défiler dans cette ville impériale qui a su si bien s’ouvrir dès le 18ème siècle aux grands artistes européens !
Pour plus de renseignements : www.spbfashionweek.ru ou info.spbfw@gmail.com

Reportage réalisé par Kyra Brenzinger

Légendes :
Photo 1 : Robe de F. Fancy, robe réalisée en exclusivité pour les Galeries Lafayette
Photo 2 : Robe de F. Fancy, robe en organza de soie brodée
Photo 3 : Conférence de presse de la Fashion Week de Saint-Pétersbourg de gauche à adroite : Tatiana Mikhalkova, Nikita Kondrushenko, Olga Kalashnikova et Sergei Khromchenkov
Photo 4 : Fur Master Success, col de fourrure et de longs gants rouges pour les femmes fatale
Photo 5 : Fur Master Success, manteaux avec des couleurs imprimées en forme de chevrons
Photo 6 : Isabel Garcia, robe en dentelles noires soulignent les courbes d’une robe terminant sur un volant
Photo 7 : Isabel Garcia : Inspirées des années 60, de longues jupes en motif pied-de-poule
Photo 8 : Défilé du coiffeur Tony&Guy
Photo 9- Défilé de Weirdo avec un joueur de violon électronique en casque digne des Daft Punk
Photo 10 : La maison française « On Aura Tout Vu » est attendue pour la prochaine Fashion Week d’octobre 2016