La galerie Elsa Vanier dévoile l’univers de Niessing
La galerie Elsa Vanier dévoile l’univers de Niessing
La galerie Elsa Vanier dévoile l’univers de Niessing
La galerie Elsa Vanier dévoile l’univers de Niessing
La galerie Elsa Vanier dévoile l’univers de Niessing
La galerie Elsa Vanier dévoile l’univers de Niessing
La galerie Elsa Vanier dévoile l’univers de Niessing
La galerie Elsa Vanier dévoile l’univers de Niessing
La galerie Elsa Vanier dévoile l’univers de Niessing
La galerie Elsa Vanier dévoile l’univers de Niessing

En décembre prochain, la Galerie Elsa Vanier révèle au public la magie de la bague sous tension de la marque allemande Niessing et leurs créations contemporaines jouant sur la pureté du design.

Pouvez-vous nous parler de l’histoire de Niessing ?
Elsa Vanier : Installée à Vreden dans la région de Münster au Nord de l’Allemagne, la manufacture Niessing était connue dès le début du 20ème siècle pour ses alliances. Mais ce qui l’a projeté sur le devant de la scène, il y a près de 40 ans, c’est la création de la bague Tension, The Niessing Ring®. Cette bague, créée en 1979 par l’artiste Walter Wittek, constitue une véritable révolution dans l’art de sertir un diamant, qui semble flotter en suspension et retenu sous tension par l’anneau. Modèle emblématique de la marque, la Niessing Tension Ring a été déclinée en plus de 10 modèles et l’original fait partie de la collection permanente du MOMA à New York.

Quelle est leur source d’inspiration ?
Elsa Vanier : Les designers se sont succédé et continuent d’être marqués par la qualité exceptionnelle de l’architecture et du mobilier issus du Bauhaus (l’école de design allemande de 1919 à 1933). L’idée qu’un savoir-faire traditionnel, lié à l’esthétique du modernisme peut donner naissance à des créations remarquables et intemporelles est mise en application quotidiennement. Niessing aime puiser dans son patrimoine tout en se concentrant sur les innovations.

Comment définiriez-vous leur style ?
Elsa Vanier : Niessing c’est plus qu’un style, c’est une philosophie ! Leurs bijoux ne concernent pas la décoration ni l’ornemental : ils sont épurés, sensuels et s’attachent à l’essentiel. En « miroir » au credo du Bauhaus « la forme suit la fonction », celui de Niessing serait plutôt « la forme suit l’émotion », comme l’explique Verena Darlath, la directrice du design, qui sera présente à la Galerie, le samedi 8 décembre prochain

Le travail de l’or est particulièrement subtil…
Elsa Vanier : En effet, dans leurs ateliers, on y travaille encore aujourd’hui avec une mentalité d’alchimiste et Niessing a développé des compétences uniques dans la fusion d’alliages d’or. Dans les années 80, les designers ont commencé à rêver d’un dégradé de couleurs dans l’or. Ainsi est né le métal « Iris », qui fut leur première réussite, un dégradé du jaune solaire au blanc lunaire. Avec leur dernier né « Solaris », un dégradé d’or jaune à rouge 750 ‰, Niessing offre désormais 12 alliages d’or 750 ‰ et le platine, un véritable cercle de 13 couleurs !

Quelles sont les créations que vous allez présenter ?
Elsa Vanier : Bien sûr, nous dévoilerons leur best seller, la bague Tension dans ses nombreuses variantes, dont la dernière née Lucia qui offre la possibilité de monter des diamants de 1 à 3 carats. ; Mais aussi les collections Topia et Mirage, primées par le « Red Dot Award », un prix international sur les concepts design. La ligne Topia s’inspire de l’immensité de la nature pour créer une impression à la fois florale et graphique avec des motifs complexes de lignes très fines, gravées au laser et un pliage à la main. Les bijoux de la collection Mirage sont inspirés par les jeux d’ombre et de lumière aux travers des persiennes, par les formes architecturales et par la nature (feuilles, plumes ou des ailes de libellule). Avec les effets de transparence et une juxtaposition de textures mates et polies, les bijoux créent l’illusion d’un corps transparent.
C’est comme une sculpture, le bijou Niessing est une découverte perpétuelle ! Les bijoux sont à découvrir en permanence et en exclusivité à la galerie Elsa Vanier.

Exposition
L’UNIVERS DE NIESSING en présence de la designer Verena Darlath
Du samedi 8 et 9 décembre 2018

Galerie Elsa Vanier
7, rue de l’Odéon
75 006 Paris
Tél : 00 33 (0)147030500
www.elsa-vanier.fr