Les nouveaux joailliers internationaux à Paris
Les nouveaux joailliers internationaux à Paris
Les nouveaux joailliers internationaux à Paris
Les nouveaux joailliers internationaux à Paris
Les nouveaux joailliers internationaux à Paris
Les nouveaux joailliers internationaux à Paris
Les nouveaux joailliers internationaux à Paris
Les nouveaux joailliers internationaux à Paris
Les nouveaux joailliers internationaux à Paris
Les nouveaux joailliers internationaux à Paris
Les nouveaux joailliers internationaux à Paris
Les nouveaux joailliers internationaux à Paris

Véritable lieu incontournable de la joaillerie, la Place Vendôme de Paris attire chaque année de nouveaux créateurs internationaux ou marques joaillières pendant la semaine de la couture et de la haute joaillerie.

L’Asie vient en force

C’est avec une collection baptisée « Dentelle » que la maison japonaise Tasaki est venue illuminer la première soirée, organisée dans les élégants jardins à la française du Ritz. Le joaillier emblématique, qui a installé sa boutique dans le célèbre palace parisien, a souhaité rendre hommage à travers cette collection à l’univers de la couture parisienne. Sensuelle, luxueuse, hyper féminine, la dentelle devient le support privilégié d’expérimentations joaillières dans lesquelles Tasaki excelle. Ce nouvel opus de la collection Ritz Paris par Tasaki restitue à merveille la transparence, la souplesse et la trame, la façon dont les fils s’imbriquent les uns avec les autres. Au Japon, dans les ateliers du joaillier, les artisans métamorphosent l’or et les pierres précieuses en étoffe joaillière digne d’une robe de grand soir ponctuée de la luminescence des perles exceptionnelles.

Non loin de là, dans les salons du Ritz, la célèbre créatrice joaillière taiwanaise Cindy Chao présentait ses pièces uniques dans un décor bucolique, orné d’orchidées lumineuses. Le thème fétiche de la créatrice étant la faune et la flore, elle nous a dévoilé sa broche Libellule, sertie d’une précieuse perle de Conche. Les ailes sont illuminées de diamants (10,05 ct) et de rubis (20,88 cts). Les perles de conches ont également influencé Cindy Chao pour la réalisation de boucles d’oreilles Conch Pearl Rose, inspirées du jardin rose (Giardino delle Rose) de la ville de Florence en Italie. Le mouvement des pétales, ornés de diamants jaunes aux teintes chatoyantes et les pistils en laque rose, donne véritablement vie à cette fleur à la beauté exotique venue d’Asie.

C’est encore au Ritz que la maison Christie’s a présenté dans le cadre de « private sales » la créatrice Anna Hu, une autre créatrice venue de Taïwan et installée à New York. Etudiant à la Parsons School of Design, elle s’inspire des différents mouvements artistiques comme l’impressionnisme ou l’Art Nouveau. Néanmoins, les pièces les plus poétiques sont celles inspirées des peintures asiatiques comme cette manchette aux fleurs de pruniers Winter Plum ou la broche Magpie comme tiré d’un décor de coromandel sur les paravents chinois laqués. Son collier Héron Gnossienne Necklace mettent en scène l’oiseau majestueux volant au-dessus des nuages endiamantés et surmontés de perles baroques. Connue des grands collectionneurs et des ventes aux enchères de la maison Christie’s, elle remportera certainement un grand succès avec cette nouvelle collection présentée à Paris.

Les Anglo-saxons contre-attaquent

Un peu absentes de Paris ces dernières années, les marques anglo-saxonnes reviennent faire découvrir à une clientèle internationale leur savoir-faire joaillier. C’est le cas de la maison anglaise David Morris qui a ouvert fin 2016 sa première boutique à Paris au 364, rue Saint-Honoré. Pour la semaine de la Haute couture, le joaillier célèbre notamment pour ses parures placées dans les films cultes de James Bond, a misé sur le thème « Pink Rocks ». Déclinant sa couleur fétiche du rose poudré au rose shocking, David Morris dévoile de fabuleux saphirs Padparadscha rehaussés de diamants poires et de diamants roses en forme de navettes. Les perles de Conches, décidemment à la mode, sont mises en scène par le joaillier anglais sous forme de boucles d’’oreilles chandelier avec plus de 53 carats de perles au rose délicat. La bague Palm entre-les-deux doigts est un modèle emblématique de la maison et il est réinterprété pour l’occasion avec des diamants roses. Pièce maîtresse également, une bague ornée d’un rubis Sunset à la teinte fuchsia rappelant les couchés de soleil romantiques !

La maison anglaise Graff est installée dans une des plus belles boutiques de la Place Vendôme, réalisée par Peter Morino.  Inspirées de l’élégance des jardins du XVIIIème siècle, des colonnes vertes majestueuses créent une perspective entrecoupée de somptueuses vitrines en cuivre, facettées comme des diamants. Graff est particulièrement célèbre pour ses diamants extraordinaires et historiques comme le Graff Constellation de 109,79 carats, le plus grand diamant taille ronde de qualité DIF, le diamant jaune Fancy vivid Delaire Sunrise de 118,08 ou encore l’extraordinaire diamant bleu The Wittelsbach-Graff de 31,06 carats. Pendant la semaine de la Haute Couture et de la Haute Joaillerie, Graff a sorti le grand jeu avec sa parure en diamants jaunes et blancs totalisant plus de 160 carats de diamants. Demandant de nombreuses heures de sertissage, la parure en cabochons de saphirs et rehaussée de diamants démontre que la maison Graff maîtrise l’art des combinaisons des pierres précieuses.

David Yurman a également choisi le Ritz Paris pour présenter sa toute nouvelle ligne de Haute Joaillerie. Connue pour ses bijoux portables à toutes occasions comme sa ligne iconique « Câble », la maison américaine a voulu qu’il en soit de même avec sa collection haute joaillerie. « Haut de gamme mais des modèles  abordables », confirme David Yurman, directeur artistique. Il lance pour la première fois 4 collections de Haute Joaillerie : Stax, Night Petals, Pearls et Gems. Particulièrement moderne, la ligne Night Petals fait référence à des feuilles de nénufars au clair de lune, symbolisées par des formes organiques en or noirci et constellés de diamants. Plus classique, la collection Pearls met en scène la beauté des perles de culture des Mers du Sud, rehaussées de tourmalines bleues. Les colliers emblématiques torsadées se retrouvent dans des modèles endiamantées et surmontés de lumineux péridots ou pour le soir sous forme de spinelles rouges avec plus de 650 carats de pierres. Day and night, les collections de David Yurman sont tout simplement chics et décontractées comme savent faire les Américains.

Dossier réalisé par Kyra Brenzinger

 

Légendes :

Collier « Dentelle Diamonds » de la Collection Haute Joaillerie Couture de RITZ  PARIS par TASAKI, orné de 33,19 carats de diamants sur platine
Collier « Dentelle Pearls » de la Collection Haute Joaillerie Couture de RITZ  PARIS par TASAKI, orné de perles Gold des Mers du Sud, perles Akoya et diamants (16,22 carats)
Cindy Chao, broche Conch Pearl Dragonfly, perle de conche, 10,05 cts, rubis 20,88 cts, diamants 16,81 cts
Cindy Chao, boucles d’oreilles Conch Pearl Rose, 2 perles de conche 30,01 cts, diamants jaunes 43,90 cts, laque, argent, or jaune et rose
Anna HU, manchette  Winter Plum
Anna HU, broche Magpie
David Morris, boucles d’oreilles avec perles de conches (53,18 cts) et diamants de tailles différentes (total 8,91 cts)
David Morris, boucles d’oreilles serties de saphirs Padparadscha, diamants taille rose et diamants roses en forme de navettes
Graff, parure en diamants jaunes et blancs totalisant plus de 160 carats de diamants
Graff, parure en cabochons de saphirs (129 carats) et rehaussée de diamants (50 carats)
David Yurman, collier Night Petals, diamants 39,86 cts sur or rhodié noir – photo Frédéric Vasseur
David Yurman, pendentif Stax, diamant et péridot sur or blanc – photo Frédéric Vasseur