Patrice Fabre, l’homme qui venait de la mer
Patrice Fabre, l’homme qui venait de la mer
Patrice Fabre, l’homme qui venait de la mer
Patrice Fabre, l’homme qui venait de la mer
Patrice Fabre, l’homme qui venait de la mer
Patrice Fabre, l’homme qui venait de la mer
Patrice Fabre, l’homme qui venait de la mer
Patrice Fabre, l’homme qui venait de la mer
Patrice Fabre, l’homme qui venait de la mer
Patrice Fabre, l’homme qui venait de la mer
Patrice Fabre, l’homme qui venait de la mer

Grand amateur de plongée sous-marine, le joaillier-créateur Patrice Fabre n’a pas résisté à l’appel des eaux turquoise de la Polynésie Française.

A l’occasion de son voyage aux antipodes, il nous a ramené de véritables trésors qu’il nous dévoile lors du prochain salon parisien « Un Bijou pour Noël ».

Au milieu du Pacifique, sur un territoire aussi grand que l’Europe, la Polynésie s’étend sur 118 îles et sur 5 archipels. La beauté des lagons est légendaire et renferme un véritable trésor : la perle de Tahiti.
« Lors de mon séjour, j’ai eu l’occasion de visiter des fermes perlières tout en découvrant la minutie des différentes étapes de la perliculture qui demande au minimum 18 mois jusqu’à 10 ans pour avoir des perles de 19mm », explique Patrice Fabre. « J’ai sélectionné des perles de Tahiti baroques pour la beauté de leur orient et de leurs formes pour réinterpréter mon célèbre chocker Zip Précieuse. Le zip, réalisé en or noir et diamants, est retenu par 4 rivets endiamantés d’où partent de chaque côté 4 rangs de perles de culture de Tahiti aux couleurs captivantes ». Ce collier sera un must sur le salon car il renouvelle l’image classique du collier de perles en lui donnant une touche à la fois couture et glamour !

Lors de ses plongées en Polynésie, Patrice Fabre aime se frotter aux requins et admire leurs lignes fuselées. Tout comme dans le domaine de la joaillerie, il souhaite surprendre en se définissant comme « joaillier contemporain », car ce qui compte pour lui c’est l’innovation. Sa ligne « Béton » a révolutionné le bijou en associant le béton armé d’or au diamant. Et sa ligne Telluric, s’inspirant de la force de l’eau, allie l’or ou l’acier aux diamants bruts.

Toujours en hommage à la magie de l’eau, sa ligne « Rivières noires » joue avec la fluidité des bijoux grâce à un système élastique breveté par le créateur. Les multiples petites perles en diamants noirs se métamorphosent en boucles d’oreilles sous forme de spirales, longs sautoirs ou bracelets à multiples rangs. Les bijoux brillent comme des rivières noires, ornées de perles de Tahiti, mais aussi des perles gold des Philippines ou blanches et roses venues de Chine.

Des profondeurs de la mer, il nous ramène une bague Victoria en forme d’anémone de mer, surmontée d’une magnifique citrine ou sa bague Aurore Boréale avec un cabochon en saphir étoilé évoquant aussi le dessin d’une étoile de mer.
« J’aime créer des bagues cocktail car ce sont de véritables sculptures. De Polynésie, j’ai ramené une jolie perle de Tahiti ronde que j’emprisonne dans un anneau apportant un joli mouvement que j’ai baptisé Mooving pearl », explique Patrice Fabre.

Pour que tout le monde trouve son bonheur, sur le salon Un bijou pour Noël, Patrice Fabre dévoilera toutes ses nouveautés, tout en proposant des opérations promotionnelles intéressantes sur ses anciennes collections. Un voyage aux antipodes qui nous fait rêver !

Interview réalisée par Kyra Brenzinger

Patrice Fabre sur le salon Un bijou pour Noël à l’Hôtel de l’Industrie – 4 place Saint-Germain-des-Près – 75006 Paris

Ou sur rendez-vous : Patrice Fabre – 10 place Vendôme – 75001 Paris
Tél. : 01 53 42 54 95 / 06 07 51 93 40
www.patrice-fabre.com