Le salon Bijorhca Paris change de direction
Le salon Bijorhca Paris change de direction
Le salon Bijorhca Paris change de direction
Le salon Bijorhca Paris change de direction
Le salon Bijorhca Paris change de direction
Le salon Bijorhca Paris change de direction
Le salon Bijorhca Paris change de direction
Le salon Bijorhca Paris change de direction
Le salon Bijorhca Paris change de direction

En décembre dernier, Marine Devos a été nommée à la tête du salon Bijorhca Paris et nous explique ses nouveaux axes de développement stratégique.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?
Marine Devos: Après 2 ans passés à Londres pour une agence d’événementiel, j’ai débuté dans le secteur des salons, il y a 17 ans pour le compte de la Foire de Bologne en développant le salon de la cosmétique en Chine et au Brésil. En 2008, j’ai intégré le groupe Reed Exhibitions pour commercialiser différents salons comme IJL Londres, JCK Las Vegas et International Jewellery Tokyo. Et en 2014, j’ai rejoint l’équipe des salons de l’environnement Pollutec en tant que Directrice de projets internationaux.

Votre profil international va-t-il insuffler de nouvelles directions ?
Marine Devos: Le salon Bijorhca Paris compte déjà 55% d’exposants étrangers avec 25 pays représentés. Des pavillons internationaux comme celui du Brésil ou de l’Ile Maurice reviennent régulièrement depuis de nombreuses années.

Je pense toutefois que nous pouvons développer l’international, effectivement, pour permettre aux marques étrangères de venir s’implanter sur le marché français et donc de diversifier l’offre. Cela ne pourra se faire que si cette offre est applicable au secteur du bijou, bien sûr.

Et comment allez-vous faire venir plus d’acheteurs de l’international ?
Marine Devos: Le salon Bijorhca Paris a déjà une bonne renommée à l’international. Mais il faut aller chercher les acheteurs en allant sur les salons internationaux. Donc nous allons pour septembre 2019 mettre en place des partenariats avec les salons IJL ou JCK qui font partie du Groupe Reed Exhibitions et inviter également quelques journalistes internationaux.

Concernant l’implantation du salon, avez-vous réalisé de nombreux changements ?
Marine Devos: Je viens de prendre la direction du salon et j’ai besoin tout d’abord d’échanger avec les exposants, les visiteurs, les institutionnels, afin d’affiner les actions pour septembre 2019. Donc pour janvier 2019, l’implantation reste la même avec notamment la partie Matières Premières au rez-de-chaussée et comme en septembre 2018, lors de la dernière édition, les services, industries et packaging seront positionnés à l’étage, dans le hall 5.2, autour du secteur du précieux mais aussi de celui de la bijouterie fantaisie.

Qu’en est-il pour le secteur du précieux ?
Marine Devos: Nous avons enregistré à mi-décembre, environ 70 exposants pour le secteur Précieux sur 260 exposants pour cette édition. Nous proposons toujours à l’entrée du salon « l’Avenue du Précieux » avec comme très bonne nouvelle : le retour du Groupe Marcel Robbez Masson notamment avec ses marques Oressence et Murat Paris. Nous proposons différents styles et positionnements avec des marques telles que Madreperla (groupe Majorica) qui proposent des perles ou encore des bijoux diamants avec « My First Diamond ».

Avez-vous développé votre offre côté créateurs-joailliers ?
Marine Devos: Cette année, nous avons voulu mettre en lumière sur l’espace More than Materials de Francis van de Walle, une créatrice de talent : Hélène Courtaigne-Delalande qui crée des bijoux, inspirés de l’art byzantin ou du Moyen Âge avec des pierres extraordinaires. L’artiste-joaillier Jean Boggio présentera également son univers onirique à travers une rétrospective des 30 ans de son atelier, avec ses bijoux sélectionnés pour l’occasion.

Vous proposez toujours le village Ecoles et Formations ?
Marine Devos: En effet, nous avons voulu rassembler les acteurs phares de la formation de la bijouterie/joaillerie pour présenter aussi à tous ce métier passionnant. Mais là encore, nous voulons ouvrir à l’avenir cette offre à des écoles internationales qui apporteront un nouveau regard !

Vous avez également organisé des concours de création…
Marine Devos: Effectivement, nous présentons deux concours sur le salon.

Le premier, en lien avec la plateforme Chall’Angel, avec qui nous collaborons depuis janvier 2017. Les trois vainqueurs de cette édition sont Apphia Créations, Made in My… et Atelier La Menteuse. Ils remportent un stand situé près du Fashion Trends pour y exposer leurs créations en matériaux recyclés, thème du concours.

Le second est un projet très récent, en collaboration avec l’agence 3J Création, Les Ateliers Bermudes et WACOM. Nous avons lancé le thème du concours en septembre dernier et depuis nous avons reçu pas moins de 80 candidatures présentant des créations joaillières sur le thème des oiseaux de France métropolitaine. Les délibérations du jury sont en cours et le grand gagnant sera révélé lors de la soirée du salon, le dimanche 20 janvier 2019.

 

Interview exclusive réalisée par Kyra Brenzinger

 Pour en savoir plus :

Bijorhca Paris du 18 au 21 janvier 2019

>> Commander votre badge gratuit

https://www.bijorhca.com/

 

Légendes :

Marine Devos, nouvelle directrice du salon Bijorhca Paris
Hélène Courtaigne-Delalande, bague Arabesque avec une Kunzite sur or jaune
Jean Boggio, bagues châteaux ou cathédrales sur or ou argent
Murat Paris, bracelet Jonc Rectiligne en argent 925 rhodié et oxydes de zirconium
Doodle, montre Calaveras Mood
Caleidoscopio sur le pavillon brésilien, collier Fleurs
Blanca Leone sur le pavillon brésilien, parure
Sophie Goetsch, collection P/E 2019 – crédit photo : Yas
Made in My, lauréate du concours Chall’Angel, boucles d’oreilles avec chambres à air recyclées