Le salon Bijorhca Paris mise sur la création et le dynamisme
Le salon Bijorhca Paris mise sur la création et le dynamisme
Le salon Bijorhca Paris mise sur la création et le dynamisme
Le salon Bijorhca Paris mise sur la création et le dynamisme
Le salon Bijorhca Paris mise sur la création et le dynamisme
Le salon Bijorhca Paris mise sur la création et le dynamisme
Le salon Bijorhca Paris mise sur la création et le dynamisme
Le salon Bijorhca Paris mise sur la création et le dynamisme
Le salon Bijorhca Paris mise sur la création et le dynamisme
Le salon Bijorhca Paris mise sur la création et le dynamisme
Le salon Bijorhca Paris mise sur la création et le dynamisme

Avec beaucoup d’enthousiasme Aude Leperre, directrice du salon Bjorhca Paris, nous présente les différents événements mis en place pour créer un salon convivial, faisant la part belle aux échanges et aux rencontres entre professionnels.

Vous misez beaucoup sur la jeunesse avec notamment un partenariat avec des écoles…

Aude Leperre : En effet, ce sont les créateurs de demain et nous voulions mettre en avant leur regard neuf, dépourvu de limite créative.  C’est une chance pour les étudiants de LISAA (Paris) et KISD (Cologne en Allemagne) qui peuvent ainsi se confronter aux réalités économiques de coûts de production ou de faisabilité avant de rentrer dans la vie active ! Cette année, ils ont planché sur le thème de l’authenticité et de la transparence avec des matériaux comme le bois, corne, nacre, cuir, latex, verre, plexiglas… Les collections seront exposées sur le salon et l’annonce de l’équipe gagnante sera faite pendant le salon.

 

Vous avez également fait appel à l’Académie des Métiers d’Art pour des workshops ?

Aude Leperre : Nous avons voulu transformer les conférences en véritables workshops, plus dynamiques, en proposant du contenu avec  des groupes de 20 personnes. Avec le concours de Frédérique Hagège, présidente de l’Académie des Métiers d’Art, et du directeur de l’école, Johnny Walter, nous avons mis en place 5 thèmes : L’importance du conseiller en magasin – La création de mon plan de collection – L’utilisation de la 3D dans mon processus de création/fabrication – Vers les nouveaux points de vente – La gestion des réseaux sociaux pour mon entreprise. De plus, l’Académie a mis en place des ateliers de démonstrations techniques (sertissage, PAO, travail du métal…) pour également montrer aux acheteurs que la création d’un bijou est un véritable savoir-faire qui explique souvent son prix !

 

Pouvez-vous nous parler aussi du concours  Chall’Angel ?

Aude Leperre : Nous avons réalisé, pour la deuxième fois, ce concours en collaboration avec la plateforme web de collaboration créative Chall’Angel dans l’idée de dénicher de nouveaux talents. De mi-octobre à mi-novembre, plus de 90 participants ont posté plus de 200 créations de bijoux fantaisie. Par la suite, nous avons constitué un jury de professionnels, notamment composé d’Elizabeth Leriche et de Victoria du blog Laugh of Artist, pour choisir 3 gagnants qui exposeront pendant le salon : Paula Géométrie, Laklak et En Avril.

 

Pour les jeunes créateurs qui démarrent que proposez-vous ?

Aude Leperre : Nous proposons des petits stands de 4m2 à moins de 2000 euros, qui sont les moins chers du marché des salons professionnels parisiens. Mais ce qu’il faut surtout préciser, c’est qu’ils bénéficient aussi de tout un service de communication en amont et en aval du salon comme tous les autres exposants : un service de presse, des newsletters, des informations sur les réseaux sociaux…

 

Et la mise en avant de leurs créations sur les espaces tendances…

Aude Leperre : En effet, Elizabeth Leriche, qui est d’ailleurs devenue notre nouvelle directrice artistique, réalise toujours avec talent Elements Gallery et le Fashion Trend.  Ce dernier présentera les tendances Printemps-Eté 2018 (Glam Night – Garden Pastel – Tropic Aquatic – Urban Arty) sous forme de corners de grands magasins pour démontrer que le bijou se mélange très bien à d’autres univers. Pour les acheteurs cela permet de découvrir les créations et produits des deux étages en un seul coup d’œil !

 

Quelles sont les actions mises en place pour faire venir les acheteurs ?

Aude Leperre : Notre programme pour faire venir 150 Top acheteurs français et internationaux (réseau HBJO, grands magasins et concept stores) a été reconduit avec la prise en charge de leur voyage et de leur hébergement. Nous les avions également conviés à notre soirée du dimanche pour rencontrer les exposants et les journalistes.

 

Qu’en est-il de la présence du secteur du précieux et de l’horlogerie ?

Aude Leperre : Une action a été mise en place pour le salon de septembre qui est traditionnellement plus orienté sur le précieux. Ces derniers mois, j’ai rencontré des anciens exposants du salon Print’Or pour mieux comprendre leurs problématiques. En complément, j’ai consulté des organismes professionnels comme l’UBH ou le Comité Francéclat pour essayer de créer une vraie mobilisation professionnelle car Bijorhca Paris est le seul salon professionnel français exclusivement positionné sur le secteur de la bijouterie-horlogerie. Nous avons également  d’autres idées que nous vous dévoilerons prochainement. Dans l’immédiat, nous présentons, du 19 au 22 janvier, plus de 300 marques dont 55% venus de l’étranger et attendons 12.000 visiteurs avec des pré-enregistrements très prometteurs !

Interview exclusive réalisée par Kyra Brenzinger

 Légendes :
1-Espace Fashion Trend, réalisé par Elizabeth Leriche
2- Plus de 12.000 visiteurs sont attendus pour découvrir les 300 marques exposantes
3-Elements Gallery, réalisé par Elizabeth Leriche
4-Aude Leperre, directrice du salon Bijorhca Paris
5-Elizabeth Leriche, nouvelle directrice artistique du salon Bijorhca Paris
6- Gagnant du concours Chall’Angel : Paula Géométrie
7- Gagnant du concours Chall’Angel : En Avril
8- Gagnant du concours Chall’Angel : Laklak
9- Des workshops et des démonstration à découvrir, animés par l’Académie des Métiers d’Art
10- Visuel officiel du salon Bijorhca Paris de janvier 2018