Sidney Carron ouvre une galerie pour mettre en scène ses bijoux contemporains
Sidney Carron ouvre une galerie pour mettre en scène ses bijoux contemporains
Sidney Carron ouvre une galerie pour mettre en scène ses bijoux contemporains
Sidney Carron ouvre une galerie pour mettre en scène ses bijoux contemporains
Sidney Carron ouvre une galerie pour mettre en scène ses bijoux contemporains
Sidney Carron ouvre une galerie pour mettre en scène ses bijoux contemporains
Sidney Carron ouvre une galerie pour mettre en scène ses bijoux contemporains
Sidney Carron ouvre une galerie pour mettre en scène ses bijoux contemporains
Sidney Carron ouvre une galerie pour mettre en scène ses bijoux contemporains
Sidney Carron ouvre une galerie pour mettre en scène ses bijoux contemporains

En novembre dernier, la marque française Sidney Carron a inauguré une nouvelle boutique-galerie, rue de Seine à Paris.

L’occasion pour le Guide-Joailliers de donner la parole au fondateur de la marque, John Sidney Carron, un aventurier-voyageur, grand passionné d’art et de culture.

Avant de vous installer en France, vous viviez à Bali ?
John Sidney Carron : En effet dans les années 70, je me suis installé 6 ans à Bali et je vendais là-bas des objets, réalisés par une équipe de sculpteurs, que j’exportais aussi en France et en Australie.

Et vous avez lancé votre 1ère collection au salon Bijorhca dans les années 70…
John Sidney Carron : Je suis revenu de Bali avec des magnifiques nacres que j’ai transformées en 12 paires de boucles d’oreilles grâce à notamment des bijoutiers en formation à l’école Afedap. Pour le décor, j’ai aussi utilisé des estampes sur du métal argenté. Le succès a été immédiat puisque j’ai tout vendu sur le salon !

Votre passion pour l’architecture vous a beaucoup influencée ?
John Sidney Carron : Pour l’art de la proportion, l’architecte Le Corbusier m’a fortement inspiré sur l’utilisation du nombre d’or pour la réalisation de mes bijoux. Tout ce qui est beau répond à des lois comme les pyramides, les cathédrales et même dans la nature.

Peut-on dire que vos bijoux sont des objets d’art miniatures ?
John Sidney Carron : C’est tout à fait ma démarche et j’ai d’ailleurs travaillé avec des artistes comme Alex Berdal ou Jean-Pierre Greuzat avec qui j’ai réalisé et co-signé des bijoux. Le musée de Salvador Dali de Montmartre à Paris a également fait appel à moi pour la réalisation d’œuvres-bijoux. Aujourd’hui, j’aimerais renouer avec ce travail en commun avec l’artiste Jean-Paul Réti qui réalise des œuvres très fortes avec ses tableaux d’où sortent des arbres.

Quelles sont vos pièces emblématiques ?
John Sidney Carron : La collection « Sculpture », avec une déchirure d’où sortent des œufs, symbolise la renaissance après la révolte. La collection « Plissé » est composée de broches d’art miniature avec des effets miroirs très intéressants. Ou encore le collier-cravate « Goutte » met en scène une goutte qui tombe à travers un cadre carré stylisé.

Depuis les années 70, certains de vos bijoux sont parfaitement intemporels ?
John Sidney Carron : C’est l’esprit Sidney Caron avec le côté minimaliste et la pureté du design. Donc mes bijoux sont intemporels et passent les différentes générations. Il y a 10 ans déjà, j’ai réalisé la bague « Lumière » qui court sur 2 doigts, bien avant la tendance actuelle des néo-bijoux…

Pouvez-vous nous parler de votre nouvelle collection ?
John Sidney Carron : Dernièrement, j’ai réalisé une nouvelle collection de bagues avec des petits boulons dorés ou argentés qui est très contemporaine et parfaitement unisexe. Nous proposons aussi la collection « Ange-Gardienne », des femmes ailées avec de belles formes que j’appelle avec humour des « pin-ups du ciel » ! Elles apportent chance et bonheur aux princesses d’aujourd’hui qui les portent.

En parlant d’ange-gardien, vous aidez aussi la jeune génération dans votre nouvelle galerie…
John Sidney Carron : En effet, ma nouvelle galerie, rue de Seine à Paris, me permet de mettre en lumière des jeunes talents comme actuellement Amira Sliman et Jeong Hee. Ma fille, Sidney Carron, qui porte le nom de ma marque, a préféré être photographe et réalisatrice que suivre ma voie. C’est son choix artistique et elle a beaucoup de talent. Mais pour le coup, je donne la chance à des jeunes qui ont aussi un message à faire passer à travers l’art du bijou !

Interview par Kyra Brenzinger

Pour en savoir plus :

Nouvelle galerie Sidney Carron
56, rue de Seine
Paris 6ème
T. 0171601914

Boutique Sidney Carron
19, rue du Pont Louis-Philippe
Paris 4ème
T. 0148872770

Contact :
contact@sidneycarron-paris.com
http://www.sidneycarron.net/