Symphonies de dentelles et de perles
Symphonies de dentelles et de perles
Symphonies de dentelles et de perles
Symphonies de dentelles et de perles
Symphonies de dentelles et de perles
Symphonies de dentelles et de perles

Pour cette édition, spécialement consacrée aux femmes, partons à la rencontre de deux créatrices qui ont eu des parcours atypiques et surtout passionnées. Découverte de deux artistes du bijou de talent.

La brodeuse Esther Willer nous dévoile l’art des perles
Vivant à Quemper-Guezennec dans les Côtes d’Armor, Esther Willer a choisi de mettre de la couleur dans sa vie. « Enfant solitaire, rêveuse, élève étourdie, musicienne, passionnée de « cailloux » que je prenais pour des trésors, puis étudiante douée pour le dessin, je souhaitais rentrer aux Beaux-Arts mais mes parents m’ont fait bifurquer vers la fac de droit… Et ce n’est qu’en 2012 qu’elle se lance dans la création de sa marque de bijoux Esther Willer. « Un matin, au lendemain d’un nouvel accident de la vie- le chômage – j’ai pris mes perles, un fil et une aiguille, un morceau de cuir qui traînait, là, et, je me suis mise à broder, pour depuis, ne plus jamais m’arrêter. J’ai travaillé la technique, effectué des stages (broderie de Lunéville, broderie Navajo etc…) et je me suis tout simplement lancée dans mes créations ».

Inscrite à la chambre de métiers et de l’artisanat des Côtes d’Armor, affiliée aux métiers d’art section broderie, elle est spécialisée dans la broderie sur cuir (poisson et autre). « La technique de la broderie me permet de coucher mes émotions comme je pouvais le faire avec mes tubes de peintures et mes pinceaux, simplement, je le fais en 3D ».
Ses inspirations viennent d’artistes comme Frida Kahlo, Sheri Serafini ou Léonard de Vinci… « Mais les artistes qui m’inspirent le plus sont les musiciens aussi éclectiques que Muse, Chopin, Genesis ou du Rachmaninov…. J’ai une particularité : Je suis synesthète , c’est à dire que lorsque j’écoute une musique, je perçois les couleurs de ces sons ».
Et les couleurs, elle les aime c’est une véritable symphonie comme en peut témoigner son collier « Paon » (photo 1). Une pièce de commande qui lui a demandé plus de 100 heures de travail. Elle a décliné les bleus d’Orient, les bleus du ciel de la mer réchauffés par l’or. Le cabochon central en lapis lazuli
est orné de perles en cristal Swarovski,
cristal de Bohème, de multiples
perles de verre Miyuki
et monté sur un plastron en
cuir bleu marine.
L’art de combiner les couleurs est sa grande force tout en créant des bijoux avec des matériaux très variés comme des anciennes dentelles, plumes, fourrure. Pour tout sublimer, elle a trouvé qu’une façon : créer des bijoux uniques avec des harmonies différentes des matières improbables… Rien ne lui résiste même pas la peau de galuchat qu’elle peut sur commande vous transformer en une sublime pochette du soir. D’ailleurs, un artiste belge lui a commandé un chapeau melon en forme de pomme en hommage à Magritte pour un musée en Belgique. Un vrai défi de patience et de détermination.
« J’ai choisi un matin de vivre mon rêve. Et aujourd’hui, je sais réellement qui je suis : Je suis une brodeuse » !
http://www.estherwiller.com

Céline Saunier et l’art de la métamorphose des textiles anciens
Ce n’est pas par hasard que Céline Saunier s’intéresse aux tissus vintage : elle a été longtemps restauratrice d’œuvres d’art pour les plus grands musées. « Mon premier métier m’a appris la patience, la minutie, l’habileté manuelle, le sens des couleurs et la sensibilité artistiques. Quand je me suis tournée vers la création de parures textiles, je me suis appuyée sur ce savoir-faire et cette expérience, et mon inspiration est nourrie par ces douze années au sein des musées au contact de l’Art et de la matière. Le lien entre la restauration de sculptures et la création textile passe probablement par la polychromie des œuvres que j’ai restaurées, les artistes ayant toujours particulièrement soigné le rendu des étoffes sur les sculptures, dès l’Antiquité et jusqu’au XIXème siècle, en passant par le Moyen Age et la Renaissance, qui sont mes périodes de prédilection ».

Ses créations entre bijoux et parures sont des savantes compositions de morceaux de dentelle, galons, boutons, passementerie, boucles de ceinture ou des médaillons… « On peut parler de up-cycling, de remise en circulation de trésors hérités d’un passé plus ou moins lointain, ou de transmission d’un patrimoine. Mon talent consiste à repérer des éléments variés, issus d’époques, de techniques et de lieux divers, et à les rapprocher, à les mettre en contact, à trouver une forme par laquelle ils se mettent en valeur mutuellement ».

Initialement, elle était partie avec le concept « Une robe un collier », l’idée de concevoir un collier pour aller avec une robe. « Au fil du temps s’est opéré un recentrage sur le bijou lui-même, issu plutôt de ce que m’inspiraient spontanément mes recherches que du cadre que je m’étais fixé, le style des créations évoluant sensiblement du romantisme au baroque, de la délicatesse au spectaculaire. D’où le concept de bijou-parure s’affirmant comme la pièce forte d’une tenue ».

Très tendances ses cols Claudine bijoutés sont à porter sur une petite robe noire ou sur un chemisier porté avec un simple jean. Elle propose aussi des manchettes ou des colliers plastrons qui donnent une vraie personnalité à vos tenues. Ses inspirations viennent aussi bien de costumes d’époque de la Chine Impériale (Asia) que sorties de notre propre histoire (Empire ou Lecrezia).

« En parallèle, j’avais le désir, à partir des trésors précieusement conservés par mes clientes, d’inventer pour elles un bijou sur-mesure, un collier fétiche, un talisman, essentiellement conçu comme une collaboration, un dialogue ». Un voyage dans le temps et dans votre propre histoire que Céline Saunier propose de métamorphoser en votre bijou personnel.

http://celinesaunier.com/ ou à découvrir à la boutique Psyché – 18, rue du Pont Louis-Philippe – Paris 4ème

Kyra Brenzinger

Légendes :
Esther Willer, collier « Paon »
La brodeuse Esther Willer portant son collier « Iennesseï »
Esther Willer, boucles d’oreilles « Cloud »
Céline Saunier, col Milky Way
Céline Saunier, Blue Chocker
Céline Saunier, plastron Peacock