The Munich Show s’investit auprès des joailliers-créateurs
The Munich Show s’investit auprès des joailliers-créateurs
The Munich Show s’investit auprès des joailliers-créateurs
The Munich Show s’investit auprès des joailliers-créateurs
The Munich Show s’investit auprès des joailliers-créateurs
The Munich Show s’investit auprès des joailliers-créateurs
The Munich Show s’investit auprès des joailliers-créateurs
The Munich Show s’investit auprès des joailliers-créateurs

Totalisant près de 400 exposants venus de plus de 30 pays, The Munich Show – Gemworld souhaite également mettre l’accent sur les joailliers-créateurs en tant qu’offre complémentaire du sourcing des pierres.

Des espaces dédiés aux jeunes créateurs

Les jeunes créateurs sont très attendus cette année au salon Gemworld Munich. En effet, un espace Young Designers Corner leur est tout spécialement dédié regroupant les finalistes d’un prix de dessin de joaillerie. Lancé en 2011, le concours européen Young Designers Corner a pour but de promouvoir des jeunes talents dans la joaillerie. Le jury est composé de personnalités du secteur : fabricants, détaillants et presse professionnelle et ont choisi 7 finalistes pour participer au salon :

Theodosia Garefalou construit un bracelet en hommage à la technique du in-lay égyptien et propose une version très épurée en argent et résine de couleur.

Mihaela Ciubotaru, cette créatrice française a été sélectionnée par le jury du salon pour son travail sur le filigrane du fil d’argent ou de l’or rose. Ce tissage symbolise nos émotions et les forces de nos pulsions créatives.

Ana Borja maîtrise le travail minutieux de l’émail qu’elle rehausse de perles de culture de Tahiti ou de feuilles d’or.

Eliana Tesch dévoile des boucles d’oreilles asymétriques en jouant sur les reflets roses de la tourmaline et de l’or brillant aux formes incurvées.

Lara Penz joue sur le contraste de l’acier mat et la brillance des zircons pour créer une broche aux lignes architecturales.

Mirthe Van Hove innove en intégrant un écrin avec le concept du bijou et faisant partie intégrante d’un sautoir en perles d’eau douce.

Stefania Sioufa mélange de nombreuses matières pour la réalisation de son collier Purity : de l’argent oxydé, du papier mâché, du lin, de la résine et rehaussé de couleurs à l’aquarelle.

Marlene Albrecht travaille sur le contraste des ombres et lumières tout en s’inspirant des formes fondamentales de la nature : le rond du globe, les gouttes de l’eau, le triangle des montagnes. Elle grave ces formes sur du plexiglas pour créer une collection de boucles d’oreilles vraiment inédite !

Pendant le salon, le jury décernera le prix aux finalistes qui recevront des dotations numéraires et d’équipements professionnels.  « Le marché a besoin d’idées innovantes et vu le niveau des créateurs qui seront sélectionnés à travers le concours Young Designer Corner, nous sommes certains qu’ils attireront l’attention des acheteurs », confirme Jens Rödel, directeur marketing du Salon .

Le New Design Forum est un autre espace dédié aux jeunes créateurs qui viennent de démarrer leur carrière et qui ne peuvent pas s’offrir un stand habituel pour présenter leur travail. Ainsi, le salon met en place un package unique de 500 euros incluant un stand de 4 m2, des présentoirs, la signalétique et l’éclairage. Les demandent doivent être formulées par mail à : support@munichshow.com

 

Kyra Brenzinger

 Pour en savoir plus : https://munichshow.com/fr/

The Munich Show du 28 au 30 octobre 2016

Légendes :

Theodosia Garefalou construit un bracelet en hommage à la technique du in-lay égyptien et propose une version très épurée en argent et résine de couleur.
Mihaela Ciubotaru, cette créatrice française a été sélectionnée par le jury du salon pour son travail sur le filigrane du fil d’argent ou de l’or rose. Ce tissage symbolise nos émotions et les forces de nos pulsions créatives.
Ana Borja maîtrise le travail minutieux de l’émail qu’elle rehausse de perles de culture de Tahiti ou de feuilles d’or.
Eliana Tesch dévoile des boucles d’oreilles asymétriques en jouant sur les reflets roses de la tourmaline et de l’or brillant aux formes incurvées.
Lara Penz joue sur le contraste de l’acier mat et la brillance des zircons pour créer une broche aux lignes architecturales.
Mirthe Van Hove innove en intégrant un écrin avec le concept du bijou et faisant partie intégrante d’un sautoir en perles d’eau douce.
Stefania Sioufa mélange de nombreuses matières pour la réalisation de son collier Purity : de l’argent oxydé, du papier mâché, du lin, de la résine et rehaussé de couleurs à l’aquarelle.
Marlene Albrecht travaille sur le contraste des ombres et lumières tout en s’inspirant des formes fondamentales de la nature : le rond du globe, les gouttes de l’eau, le triangle des montagnes. Elle grave ces formes sur du plexiglas pour créer une collection de boucles d’oreilles vraiment inédite !