Bijorhca : l’unique salon du bijou international à Paris
Bijorhca : l’unique salon du bijou international à Paris
Bijorhca : l’unique salon du bijou international à Paris
Bijorhca : l’unique salon du bijou international à Paris
Bijorhca : l’unique salon du bijou international à Paris
Bijorhca : l’unique salon du bijou international à Paris
Bijorhca : l’unique salon du bijou international à Paris
Bijorhca : l’unique salon du bijou international à Paris
Bijorhca : l’unique salon du bijou international à Paris
Bijorhca : l’unique salon du bijou international à Paris
Bijorhca : l’unique salon du bijou international à Paris

Pour la première fois, le salon Bijorhca s’est retrouvé en janvier dernier sur un même étage dans le Hall 7.1 rassemblant tout le secteur de la bijouterie, des matières premières aux bijoux finis. Flashback sur cette session avec les découvertes du Guide-Joailliers.

« Je tiens à remercier les exposants, les acheteurs et la presse pour leurs soutiens sans faille qui marquent leur attachement et leur lien privilégié à Bijorhca Paris et à ses valeurs ! » expliquait la directrice Marine Devos fin janvier. « Dans le contexte sensible de ces dernières semaines (ndlr : mouvement des gilets jaunes avec grèves des transports), nous sommes satisfaits de cette édition placée sous le signe du changement et de l’innovation. Beaucoup ont apprécié le rassemblement des marques et des créateurs sur un seul et même niveau, permettant d’accéder pleinement à l’offre et illustrant la volonté des acteurs du secteur de se retrouver ensemble ».

Côté visiteurs, le salon a enregistré la venue de 10.000 personnes (-9%) avec 27% d’internationaux et en top 5 : la Belgique, l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne et la Suisse.

Un parcours plus visible

Grace à un fil d’or sur le sol, le parcours était plus visible pour partir à la découverte des 4 univers : Matières Premières, l’Atelier, Fashion et Precious Areas.

Les matières premières ont bénéficié d’un large espace à gauche pour présenter aussi bien les pierres, apprêts ou encore matières naturelles (bois, galuchat, nacre…), ainsi que l’Atelier pour les outillages et les services.

Au centre, les créateurs et marques Fashion de France et internationales ont dévoilé leurs nouveautés de l’année pour la saison printemps-été. « Il est vrai que pour la première fois, nous sommes passés à 60% d’exposants internationaux ce qui démontre que notre salon a une belle renommée à l’international. Nous avons quelques nouveaux pays comme l’Algérie et des pays qui nous suivent depuis de nombreuses années comme le Brésil, le Japon, la Grèce ou la Russie », renchérit Marine Devos.

A droite, la Precious Area dévoile ses nombreux talents comme notamment le jeune créateur Thomas Aurifex (voir l’article qui lui est dédié) ou la créatrice confirmée Laurence Oppermann.

La mise en avant du savoir-faire 

Véritable  mise en lumière du métier, de nombreux ateliers dans l’espace « Démonstrations » ont permis de faire comprendre aux visiteurs que le métier demande du talent et de la passion.  Sur le salon, le public pouvait découvrir Estelle Lagarde pour le gouaché, Juliette Arda (Institut des Arts de la Bijouterie) pour l’acier damassé, Thomas Brac de la Perrière pour la gravure, Tony Bellone (Atelier Bellonor) pour le sertissage et Jean-Paul Raffaitin (Ateliers Bermudes) pour le polissage.

De nombreuses écoles étaient également partenaires comme l’ING, l’Ecole Mod’Spé ou l’Académie des Métiers d’Art.

Des conférences thématiques

Pour répondre à des sujets d’actualité, de nombreux intervenants ont présenté des conférences comme le Guide-Joailliers qui animait une table-ronde sur le bijou au masculin avec les créateurs Patrice Fabre et Marc Alexandre.

D’autres thèmes ont été abordés comme le diamant de synthèse, l’or recyclable et initiatives éthiques ou encore des sujets sur la distribution impactée par la transformation digitale.

Les concours organisés par le salon 

Pour janvier 2020,  le concours Bijorhca Jewellery Awards a été réalisé en collaboration avec la Fondation WWF sur le thème de la protection des océans. Le 1er prix a été remporté par Pauline Verlhac pour sa broche « Septième Continent », le 2nd prix par Christophe Lainé pour son collier « Dérivant », le 3ème prix par Pierre-Aymeric pour sa bague « Protège-moi » et le vote du public pour Stéphanie Jankowski et son collier « Dernières bulles ».

Pour le concours Chall’Angel, le salon a sélectionné 3 créatrices, invitées sur un stand tout spécialement dédié aux néo-bijoux : Nina Nanas, Monad Design  et Okan.

« Le prochain rendez-vous de septembre sera l’occasion de célébrer ensemble la 150ème édition ! », confirme Marine Devos. « Nous commençons déjà à récolter les témoignages, mais nous voulons que cet événement ne soit pas que tourné vers le passé, mais aussi vers l’avenir. Avec la terrible crise sanitaire que nous traversons, nous aurons très certainement besoin de nous retrouver tous ensemble et de nous unir pour des projets communs et positifs ! ».

Article de Kyra Brenzinger

 

Légendes photos :

  • L’allée centrale du salon Bijorhca
  • L’espace de la Precious Gallery
  • Vitrine de la créatrice-joaillière Laurence Oppermann.
  • Collection de la nouvelle exposante Marissa Eykenloof
  • Patrice Fabre et Marc Alexandre avec Kyra Brenzinger lors de la table-ronde sur le bijou au masculin
  • Les lauréats du Chall’Angel: Nina Nanas, Monad Design et Okan
  • 1er prix du Bijorhca Jewellery Awards : Pauline Verlhac pour sa broche « Septième Continent »
  • 2nd prix du Bijorhca Jewellery Awards : Christophe Lainé pour son collier « Dérivant »
  • Espace « Fashion Trends »
  • Espace « Matières premières »
  • Espace « Démonstrations » avec présentation des ateliers