Les Créations Messagères transforment le plastique en or
Les Créations Messagères transforment le plastique en or
Les Créations Messagères transforment le plastique en or
Les Créations Messagères transforment le plastique en or
Les Créations Messagères transforment le plastique en or
Les Créations Messagères transforment le plastique en or

Wlliam Amor est un vrai alchimiste qui a trouvé la pierre philosophale : tout ce qu’il touche devient un succès, reconnu encore début décembre comme lauréat métiers d’art des Grands Prix de la Création de la Ville de Paris.

Rencontre avec un jardinier-créateur qui sème le rêve et la poésie.

Comment vous est venue l’idée de transformer le plastique en fleurs ?

William Amor: Avec les fleurs, j’ai un vrai rapport passionnel et depuis tout jeune, je voulais être botaniste. Mais finalement pour rassurer mes parents, j’ai fait un Deug de biochimie génétique à Nancy, ville de l’Art Nouveau… En arrivant à Paris, j’ai travaillé un peu en tant que paysagiste avant de collaborer dans la communication. Mais toujours passionné par les fleurs, j’ai commencé à réaliser des fleurs avec des matières plastiques tout seul dans mon appartement.

Mais qu’est-ce qui vous a incité à pousser plus loin votre projet ?

William Amor: C’est en 2015, lors de la COP21, que j’ai voulu agir concrètement et j’ai eu l’occasion de sensibiliser le public avec des événements, lors d’une inauguration de la galerie Villa Cap Arts et dans le concept store Front de Mode. Et en 2017, j’ai créé ma marque « les Créations Messagères », soutenue par les Ateliers de Paris qui m’ont proposé une résidence.

Vous avez créé un vrai savoir-faire que vous transmettez aujourd’hui…

William Amor: En effet, c’est une technique que j’ai affinée pendant 3 ans pour arriver au niveau de l’exigence des métiers d’art avec un geste unique qui rend la matière noble. Je voulais reproduire la délicatesse, la transparence et le jeu vibrant d’une fleur. Et aujourd’hui, face à a ce succès, j’ai voulu aussi donner une dimension sociale à ce projet en formant des personnes handicapées que je nomme  « les petites mains d’or » à qui je transmets les gestes, en collaboration avec l’ESAT, les ateliers du moulin de la Fondation Franco Britannique de Sillery.

Comment sourcez-vous ces matières plastiques ?

William Amor: Je les récupère dans mon entourage ou on me les apporte à l’atelier. Je recycle des sacs plastiques, pvc, packagings, filets de pêche, cordes, poiles de brosses … Et selon les matières, je les utilise pour créer des pétales, des pistils avec des formes différentes : pavot, coquelicots, ginkgo…

Combien de temps demande ces créations ?

William Amor: C’est extrêmement long entre le tri, le nettoyage, la teinture (qui est recyclée), le séchage, la découpe, le montage… pour vous donner une idée, le bouquet de rose nous a demandé 1500 heures de travail !

Le plastique devient donc une matière noble dans vos mains ?

William Amor: C’est le concept de ma démarche : aller plus loin que le simple Upcycling en donnant de la valeur à la matière plastique et rendre ce matériau noble jusqu’à travailler avec des maisons de luxe. D’ailleurs, je suis en train de réaliser des sequins en plastique qui seront brodés pour des maisons de couture. Mais je ne peux pas vous en dire plus car ce sont des projets pour 2020…

Pouvez-vous nous parler de votre projet avec la maison Kenzo ?

William Amor: Avec Kenzo parfum et Firmenich, nous avons lancé une vente solidaire du 25 novembre 2019 au 31 janvier  2020 pour le programme « Orange blossom, pour un monde plus beau » qui œuvre pour le sourcing responsable de la fleur d’oranger et l’empowerment des femmes au Maroc. Pour chaque fleur de coquelicot vendu, plus de la moitié sera versée à ce programme. Il y a des rencontres qui tissent des liens, créent un élan solidaire, embellissent le présent pour réinventer le futur et font fleurir des messages d’espoir !

 

Interview par Kyra Brenzinger

Pour en savoir plus :

https://creationsmessageres.com/fr/

https://williamamor.kenzoparfums-ccccontemple.com/le-coquelicot-messager/

Légendes :

William Amor ©Benjamin Schmuck pour Kenzo Parfums pour les ventes des coquelicots du 25 novembre 2019 au 31 janvier  2020 – programme « Orange blossom, pour un monde plus beau »
Visite de l’atelier Créations Messagères par le Guide-Joailliers à la cité artisanale de la Villa du Lavoir à Paris 10ème
Sélectionné par la grande galeriste Italienne, Rossana Orlandi. William Amor présente une installation artistique baptisée « Railway Flowers ».avril 2019
Bouquet de roses-salon Révélations au Grand Palais-Drouot-Upcycling
La création de William Amor, baptisée Cornus Stellata Petroliferus ‘Moon’, finaliste sur 300 participants du Ro Plastic prize  / guiltless plastic par la grande galleriste italienne Rossana Orlandi – octobre 2019
Installation artistique monumentale au centre Landmark Atrium de Hong Kong en juillet 2018