Dana Rousan, une artiste dans l’âme
Dana Rousan, une artiste dans l’âme
Dana Rousan, une artiste dans l’âme
Dana Rousan, une artiste dans l’âme
Dana Rousan, une artiste dans l’âme
Dana Rousan, une artiste dans l’âme
Dana Rousan, une artiste dans l’âme
Dana Rousan, une artiste dans l’âme
Dana Rousan, une artiste dans l’âme
Dana Rousan, une artiste dans l’âme

Cette créatrice jordanienne, venue poursuivre ses études en France, nous livre son interprétation du bijou entre deux cultures et deux disciplines artistiques.

– Vous êtes diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts de Besançon. Pourquoi avoir choisi cette école et cette région précisément ?

Dana Rousan : Ma meilleure amie était sur place et venant d’Amman, capitale de la Jordanie, j’avais besoin d’une ville à échelle humaine. Après avoir passé une année à étudier le français au Centre de Linguistique Appliquée de Besançon, j’ai décidé de passer le concours des Beaux-Arts. J’ai reçu le Certificat d’Etudes Supérieures d’Arts Plastiques en 1996 et cette expérience aux Beaux Arts m’a conforté dans mon rêve de devenir une grande artiste.

– Pourquoi avoir choisi de vous exprimer à travers des bijoux ?

Dana Rousan : Je suis une grande passionnée de bijoux depuis mon adolescence. Pour moi, les bijoux sont un moyen de révéler la personnalité et le style d’une personne tout en l’embellissant.

– Pensez-vous qu’un bijou est une œuvre  en miniature ?

Dana Rousan : Absolument ! Un bijou, même sur une surface réduite, concentre énormément de travail et de subtilités. Qu’ils soient simples ou avec beaucoup de détails, les bijoux offrent une infinité de possibilités en termes de création et d’originalité.

– Utilisez-vous le bijou pour passer des messages ?

Dana Rousan : A travers mes bijoux, j’exprime des émotions et ils reflètent des moments de la vie.  Mes créations ont pour but d’interpeler ceux qui les portent, et de déclencher une attitude, un sentiment particulier, selon l’humeur et en pleine liberté.

– Vous êtes retournée vivre en Jordanie après vos études. Quelle est l’influence de votre pays sur vos bijoux ?

Dana Rousan : Dès mon retour en Jordanie, je me suis lancée dans le graphisme, la publicité et la télévision, comme designer et créatrice artistique.  La culture jordanienne comporte beaucoup de motifs géométriques, notamment dans les vêtements traditionnels et folkloriques. Cette influence peut se voir dans une partie de ma collection. J’ai adapté ces influences et je les ai intégré à mon style personnel, en leur donnant un raffinement particulier créant un fils conducteur dans mes collections.

– Vous utilisez également des effets 3D, pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Dana Rousan : Pendant mon parcours professionnel en Jordanie, cela a eu une influence sur les formes et les reliefs de mes bijoux. Par exemple, j’utilise beaucoup l’effet 3D dans mes créations, afin d’apporter de la profondeur, des reliefs particuliers sur les différentes matières de l’argent ou de l’or 18 carats.

– Créez-vous également d’autres œuvres  artistiques?

Dana Rousan : Oui, en effet, mon travail ne se limite pas à la création de bijoux.

Au départ, je suis une artiste plasticienne: je crée des œuvres en techniques mixtes, en 2D et en 3D. C’est comme cela que j’ai commencé, en participant à des expositions collectives à Amman et à Dubaï. Curieuse et suivant ma passion créatrice, j’ai continué à explorer d’autres formes d’expression artistique, à petite et grande échelle. Je suis passée des grandes installations aux petites pièces de bijoux. Mes bijoux sont devenus des créations miniatures de mon art.

– Comment définiriez-vous votre style?

Dana Rousan : Contemporain et imprévisible, comme la beauté de la vie! Mes créations sont touchées par l’élément de surprise. Elles représentent la rencontre entre la sophistication des régions orientales et le minimalisme de l’Ouest, à travers une aventure magique.

Où avez-vous appris à travailler le bijou?

Dana Rousan : Passionnée par l’art et curieuse dans mes recherches artistiques, j’ai créé mes premières boucles d’oreilles en céramique verni pour un projet d’art au lycée. Ensuite, j’ai suivi un workshop à Amman. Toutefois, mon travail étant concentré sur la création et le design, je supervise la création de toutes mes collections, réalisées à la main par des artisans professionnels en  Jordanie.

– Quelles sont vos principales inspirations ?

Dana Rousan : Je suis inspirée par des moments vécus marquants, accompagnés par des sentiments comme la joie, l’enthousiasme, l’épanouissement, la curiosité, la déception, la fierté, l’amour etc.

– Quelles sont les pièces présentées à la Galerie Psyché à Paris ?

Dana Rousan : Fin juin et début juillet, je vais présenter en exclusivité à la Galerie Psyché deux collections différentes : “Tel l’esprit acrobatique, soyez flexible, unique et libéré. Soyez fou vous y avez le droit!” Cette collection est contemporaine, géométrique, audacieuse et indiscrète, surtout au niveau de la taille des pièces. Et la seconde : “Apprenez de chaque expérience. Remplissez vous de motifs et d’histoires”. Cette collection est géométrique, très détaillée, avec une attention particulière pour les motifs. Et vous découvrirez également une de mes pièces fétiche ‘‘La grande étoile brillante’’ qui brille de l’Orient à l’Occident !

 

Propos recueillis par Kyra Brenzinger

Collection à découvrir sur :
www.danarousan.com
Instagram: danarousanjewellery

Boutique Psyché

Inauguration : mercredi 3 juillet 2019

18, rue du Pont Louis Philippe – 75004 Paris
Tél.0768471044

https://psyche-paris.com/