Décrochage de l’exposition Vivienne Westwood à Lyon
Décrochage de l’exposition Vivienne Westwood à Lyon
Décrochage de l’exposition Vivienne Westwood à Lyon
Décrochage de l’exposition Vivienne Westwood à Lyon
Décrochage de l’exposition Vivienne Westwood à Lyon
Décrochage de l’exposition Vivienne Westwood à Lyon
Décrochage de l’exposition Vivienne Westwood à Lyon
Décrochage de l’exposition Vivienne Westwood à Lyon
Décrochage de l’exposition Vivienne Westwood à Lyon

 

Le musée des Tissus de Lyon et de la région Auvergne-Rhône Alpes proposait depuis septembre 2019 une exposition magistrale sur « l’enfant terrible de la mode », grâce à la collection Lee Price, ex-collaborateur et collectionneur de Vivienne Westwood.

Malheureusement avec la crise du Covid, l’exposition a dû être décrochée à défaut de public.  Une vidéo permet de présenter aux Internautes les temps forts de l’exposition.

Pour cette exposition, le musée des Tissus de Lyon avait réuni une grande partie de la collection privée de Lee Price vivant à Lyon. Plus de 200 créations de la designer (costumes, accessoires, chaussures) ont été mêlées à des pièces d’art qui embarquent les visiteurs dans son univers.

L’exposition était divisée en plusieurs parties représentant un style différent que la créatrice a exploré au cours de sa carrière. D’abord, sa relation avec le mouvement Punk qu’elle a revisité avec son mari Malcolm McLaren dans les années 70. Puis, l’historicisme qui s’inspire notamment des arts décoratifs français du XVIIIe siècle. Vivienne Westwood était passionnée d’histoire et aimait reprendre des œuvres sur les tissus de ses créations des années 80 à 90.

Le parcours « Anglomania » explore ses multiples références à la culture britannique. C’est à la fois un hommage et une parodie de son pays. Elle revisite les silhouettes rigides de l’aristocratie britannique en y mettant sa touche Punk. Dans cette partie, qui est la plus étendue, le visiteur est plongé dans l’univers de l’atelier de Vivienne Westwood. La créatrice revendique sa technique originale acquise de façon autodidacte. Vivienne Westwood crée des pièces ancrées dans la modernité à partir de références historiques multiples.

« Fashion Acitivist » : Vivienne Westwood est célèbre pour ses créations, mais elle est aussi une véritable activiste, une facette moins connue de sa personnalité. Au milieu des années 2000, la créatrice est très engagée politiquement en faveur de l’écologie et des droits humains. Les pièces rassemblées de la collection de Lee Price rendent d’ailleurs compte de ses engagements politiques.

La fin de ce parcours propose un focus « A la loupe » sur le modèle économique de la marque, mais aussi sur les souliers iconiques notamment à plateforme qu’elle a réalisés. Présenté en catwalk, le visiteur pouvait s’immerger dans l’ambiance unique d’un défilé de mode que l’on aimerait tant redécouvrir en live pour les prochaines saisons !

 

Vidéo à découvrir sur :

https://www.instagram.com/tv/CLrkgRcBxZP/

Photos sur le site :

https://www.museedestissus.fr/pages/exposition/25:art-mode-subversion

Article réalisé par Diane Gravier, supervisé par Kyra Brenzinger dans le cadre du Bachelor Luxe – Groupe EAC-ING

Légendes photos :

1- Vivienne Westwooddéfilé Active Resistance, printemps-été 2006 Paris, octobre 2005© Guy Marineau
2- Lee prince, ex-collaborateur et collectionneur de Vivienne Westwood ©Sylvain Pretto
3- Corset Boucher -Collection Lee Price© Lyon, musée des Tissus — Sylvain Pretto
4- Vivienne Westwood, Harris Tweed (tissu). Veste. Collection London, automne-hiver 2012-2013. Collection Lee Price © Lyon, musée des Tissus — Pierre Verrier
5- Souliers Collection Lee Price© Lyon, musée des Tissus — Pierre Verrier
6- Vivienne Westwood, John Amathus (bottier), Chaussures Super Elevated Gillie Collection Anglomania, automne-hiver 1993-1994. Collection Lee Price © Lyon, musée des Tissus — Pierre Verrier
7- Vivienne Westwood. Veste, kilt et jambières. Collection Anglomania, automne-hiver 1994-1995 Collection Lee Price © Lyon, musée des Tissus — Pierre Verrier
8- Fashion Activist – Collection Lee Price© Lyon, musée des Tissus — Sylvain Pretto
9- Façade du musée des Tissus© Lyon, musée des Tissus — Sylvain Pretto