Mémoires d’un solitaire selon Marie-Dominique Sassin
Mémoires d’un solitaire selon Marie-Dominique Sassin

 Journaliste reconnue dans la profession, Marie-Dominique Sassin, aujourd’hui libre de toute activité, retrace la vie de nombreuses gemmes en parallèle de personnages historiques et donne sa propre version sur les diamants de synthèse à travers l’ouvrage, intitulé « Mémoires d’un solitaire ».

Comment vous est venu ce titre, êtes vous une solitaire  ?

Marie-Dominique Sassin: Non pas vraiment, en fait c’est un jeu de mot avec le diamant nommé aussi le solitaire. Mais il y a une histoire plus personnelle derrière : j’ai appris récemment que j’avais un frère jumeau et ce diamant solitaire c’est en fait lui que j’ai retrouvé…

Le solitaire est le héros de ce livre car vous parlez à la première personne ?
Marie-Dominique Sassin: En effet, à travers un voyage sur 2000 ans, je fais évoluer ce solitaire comme un personnage à travers l’histoire. Il faut savoir que c’était la pierre des rois et non des reines. L’histoire part des célèbres mines de Golconde en Inde d’où ont été extraits les plus beaux diamants des rois de France et d’Angleterre.

Mais ce diamant fait la rencontre de plusieurs pierres précieuses…
Marie-Dominique Sassin: C’est une rencontre imaginée, mais avec des personnages historiques réels. Mon solitaire rencontre l’émeraude d’Hildegarde de Bingen, une religieuse allemande qui attribuait des pouvoirs de guérison aux gemmes. La lithothérapie me fascine et je crois aux qualités des pierres. Je parle aussi des grandes amoureuses des pierres comme Agnès Sorel, favorite de Charles VII ou encore Marie de Médicis, véritable croqueuse de diamants.

Vous souhaitez passer aussi un message pour la protection des sites et des minéraux ?
Marie-Dominique Sassin: Après tant d’années dans la profession, je me suis faite la réflexion qu’il existe de nombreuses associations de protection pour les plantes et les animaux… Mais aucune pour les minéraux et la protection des sites. Quand je vois les mines à ciel ouvert ou les fonds marins détruits en Namibie cela me fait vraiment mal pour la planète !

Quelle est votre position par rapport au diamant de synthèse ?
Marie-Dominique Sassin: C’est une véritable avancée pour l’homme qui a su restituer exactement les structures d’un diamant. Maintenant, est-ce que ce diamant « fabriqué » a les mêmes vertus qu’un diamant naturel ? Cela se discute et pour chauffer les réacteurs pour faire ces diamants de synthèse, il faut beaucoup d’électricité et donc c’est également très polluant. Par contre, cela permet de respecter les paysages. Je veux surtout dénoncer la surconsommation qui a un impact désastreux sur l’environnement et avec la crise COVID, j’invite le lecteur à un questionnement individuel et sociétal de l’espèce humaine.

Interview de Kyra Brenzinger

Pour en savoir plus: https://www.editions-persee.fr/