Le salon Timeless Jewels : une rencontre entre le bijou ancien et contemporain
Le salon Timeless Jewels : une rencontre entre le bijou ancien et contemporain
Le salon Timeless Jewels : une rencontre entre le bijou ancien et contemporain
Le salon Timeless Jewels : une rencontre entre le bijou ancien et contemporain
Le salon Timeless Jewels : une rencontre entre le bijou ancien et contemporain
Le salon Timeless Jewels : une rencontre entre le bijou ancien et contemporain
Le salon Timeless Jewels : une rencontre entre le bijou ancien et contemporain
Le salon Timeless Jewels : une rencontre entre le bijou ancien et contemporain
Le salon Timeless Jewels : une rencontre entre le bijou ancien et contemporain
Le salon Timeless Jewels : une rencontre entre le bijou ancien et contemporain

 

Les gemmologues et expertes en joaillerie, Myrtille Mousson et Charlotte Wannebroucq ont mis leur passion en commun pour créer un nouveau concept de salon conjuguant histoire et création.

Elles nous dévoilent leur concept et leurs futurs projets.

Quel est le concept de votre salon baptisé Timeless Jewels  ?

Myrtille Mousson et Charlotte Wannebroucq: Avec nos expertises complémentaires, nous voulions mettre en parallèle les créations contemporaines avec les bijoux anciens, car un bijou est plus qu’un simple accessoire, il est aussi une œuvre d’art intemporelle qui prend de la valeur dans le temps d’où le nom choisi pour notre salon Timeless Jewels.

Comment vous vous êtes rencontrées ?

Myrtille Mousson: En 2014, j’ai créé le salon Mes Créateurs Joailliers qui a continué jusqu’en 2017. Cette même année, j’ai rencontré Charlotte Wannebroucq qui montait sa société Patrimoine Joaillerie, dédiée à l’expertise et à l’achat-vente de bijoux anciens. Charlotte a suivi mon salon durant ces 4 années avec son blog Esprit Joaillerie et pour la dernière édition de 2017, nous avons collaboré ensemble en 2017 pour l’exposition sur Jean Vendome au sein de mon salon. Ce fut les prémices de notre association. Puis elle m’a convaincu de continuer avec un nouveau projet, mais cette fois-ci en binôme !

Charlotte Wannebroucq: En effet, je trouvais dommage de ne pas continuer ce beau projet dans ce lieu chargé d’histoire de l’hôtel de l’Industrie, car aucun autre salon  de créateurs-joailliers n’avait pris cette place depuis 2017. Et du côté des antiquaires, les salons ne sont pas exclusivement orientés sur les bijoux anciens et souvent le grand public est intimidé de rentrer chez un antiquaire pour essayer un bijou ancien. Nous souhaitons donc faire connaître au grand public ces deux univers fascinants, les gens passionnés par les bijoux contemporains et ceux des bijoux anciens.

Quels antiquaires présentez-vous ?

Charlotte Wannebroucq: Nous avons un grand expert du bijou ancien : Geoffray Riondet venu de Lyon (ndlr : Il vient de rédiger un ouvrage : https://www.guide-joailliers.com/nouvel-ouvrage-bijoux-anciens-1800-1850/). Il nous dévoilera des grands classiques des différentes époques en joaillerie, mais également quelques pièces horlogères qui pourront aussi intéresser un public masculin. Avec un regard neuf, la jeune équipe de la maison Mohs nous fait découvrir les différents styles qui sont toujours d’actualité. Et un couple d’antiquaires du Village Suisse, Galerie Ydan Dema a su développer une clientèle asiatique en partageant sa passion pour les bijoux anciens européens.

Quel est votre critère de sélection pour les joailliers-créateurs contemporains ?

Myrtille Mousson: Nous avons augmenté nos critères de sélection en positionnant la sélection sur la qualité, le savoir-faire et la créativité. Nous avons par exemple, Lydia Courteille et Thierry Vendome qui viennent pour la première fois exposer dans un salon de créateurs depuis de nombreuses années. Patrice Fabre va dévoiler un tout nouveau concept à l’occasion du salon et nous avons également de jeunes créateurs de talent comme Maison Alix Dumas (Mad Joaillerie) qui crée des pièces de Haute Joaillerie ou la Maison Veyret qui collabore avec les meilleurs ateliers français. Nous avons actuellement 20 exposants inscrits et pouvons encore recevoir les candidatures jusqu’au 1 octobre !

Vous vous êtes ouverts à quelques exposants étrangers.

Myrtille Mousson et Charlotte Wannebroucq: En effet, la création n’a pas de frontières, nous avons la créatrice belge Coralie van Caloen, installée à Anvers qui va présenter son univers onirique et également Valérie Lachuer, une créatrice française, installée au Portugal qui propose des bijoux avec des influences africaines composés de granules d’or.

Organisez-vous également un concours de création ?

Myrtille Mousson et Charlotte Wannebroucq: Nous avons créé le Prix de l’Alchimiste qui aura vocation d’exister au-delà du salon. Pour cela nous avons réuni au sein du jury des personnalités importantes du monde de la joaillerie, mais aussi des passionnés venus d’ailleurs. Le thème retenu pour 2021 est intitulé « L’or du temps » proposant 3 prix : le savoir-faire joaillier, la gemme remarquable et l’audace créative. Les créateurs, ainsi que les antiquaires pourront présenter des pièces faisant écho à ce thème qui amène aussi le grand public à connaître l’exigence d’un bijou réalisé dans la pure tradition joaillière ou découvrir les différentes pierres et les critères de sélection.

C’est pour ces raisons que vous vous êtes associées au collectif du diamant ?

Myrtille Mousson et Charlotte Wannebroucq: En effet, avec le nouveau concept, il était logique d’être accompagnées par l’un des acteurs incontournables de la joaillerie. Le Collectif Diamant en fait partie. Nous aimons les pierres, la gemmologie raconte leur histoire et celle de notre planète la Terre. C’est pour cela qu’être soutenues par les principaux producteurs de diamants a du sens. Le diamant comme toutes les pierres gemmes demande une expertise et un savoir-faire. Le créateur joaillier choisit une pierre pour la poésie unique qu’elle porte, pour les bijoux anciens c’est l’œil du marchand, son expertise qui fera la différence, il pourra déterminer une provenance, une époque, la pierre parlera aussi de l’histoire du bijou. Les gemmes naturelles sont donc un gage de qualité et un critère de transmission de valeur dans le temps.

Timeless Jewels is open !

 

Interview de Kyra Brenzinger

Pour en savoir plus :

 Myrtille Mousson (0623086277) – Charlotte Wannebroucq (0617100870)

contact@myrtillecharlotte.com

https://www.timelessjewels.fr/

Légendes photos :

  • Myrtille Mousson & Charlotte Wannebroucq, co-fondatrices de Timeless Jewels ©Laurence Laborie
  • L’hôtel de l’Industrie à Paris, lieu de l’exposition du salon Timeless Jewels
  • Lydia Courteille, collection Concubine
  • Patrice Fabre, bracelet Mandarin
  • Thierry Vendome, bague Branche tourmaline
  • Maison Alix Dumas (MAD), bague Vague
  • Nathalie Bonnemaille, bague Organique
  • Coralie Van Caloen, boucles d’oreilles iolites
  • Marc Alexandre, bague Norbois
  • Maison Veyret, bracelet manchette Sari