Le tour du monde en 8 jours
Le tour du monde en 8 jours
Le tour du monde en 8 jours
Le tour du monde en 8 jours
Le tour du monde en 8 jours
Le tour du monde en 8 jours
Le tour du monde en 8 jours
Le tour du monde en 8 jours
Le tour du monde en 8 jours
Le tour du monde en 8 jours

Pendant  la semaine de la Couture à Paris, en marge des grandes maisons de Haute joaillerie incontournables, des joailliers-créateurs dévoilent leurs dernières créations  aux journalistes du monde entier, venus dans la capitale. Ils nous invitent à voyager au cœur des pierres d’exception et vers des contrées lointaines.

Lydia Courteille et sa Reine de Saba
La joaillière propose chaque année dans son élégante boutique de la rue Saint Honoré à deux pas de la Place Vendôme, une incroyable invitation au voyage. Pour cette saison, Lydia Courteille nous offre un voyage à travers le temps avec sa collection « Reine de Saba ». Envoûtante magicienne, la reine de Saba nous amène à la découverte de l’Ethiopie à travers des récits à la croisée d’influences religieuses et mystiques. Lydia Courteille décline de somptueuses tourmalines, associées à des tsavorites et métamorphosées en bagues ou tiares majestueuses. S’inspirant du peuple Mursi appelé aussi « Hommes Fleurs », elle nous propose une somptueuse bague en forme de tête et ornée d’une tourmaline d’environ 5 carats.  Elle évoque aussi « l’Arche d’Alliance », un coffre où les fameuses tables de la loi, données à Moïse seraient cachées, qu’elle métamorphose en bague ange protégeant une précieuse tourmaline. Bien entendu, le faste de ce royaume n’existerait pas sans la beauté légendaire de la reine de Saba qui, parée de sa tiare et de ses longues boucles d’oreilles, a envoûté les grands hommes de son époque.

Suzanne Syz et ses œuvres joaillières
Installée aujourd’hui à Genève, Suzanne Syz n’oublie pas ses années à New York au contact d’artistes majeurs comme Andy Warhol, Jean Michel Basquiat ou Jeff Koons.
Ce foisonnement  artistique se lit à travers ses propres créations joaillières qui deviennent des œuvres d’art, présentées pendant la semaine de la Couture à l’hôtel Hyatt à Paris. C’est le cas de son incroyable bracelet-manchette « The magellanic cloud » qui est un hommage à cette galaxie  lointaine, inspirée par le diamant givré de plus de 76 carats. Avec Suzanne Syz chaque détail a son importance comme avec ses boucles d’oreilles « China Girl » en jade blanc finement gravées et rehaussées de petits saphirs. Son amour pour les pierres d’exception transparait à travers sa bague « The Frozen », ornée d’une tourmaline Paraïba de 23 carats ou de « Purple Wrap » avec une topaze de 26 carats. En matière de joaillerie, big is beautifull !

Nobuko Ishikawa au Meurice
Pour la première fois à Paris, une exposition posthume est réalisée en hommage à la joaillière japonaise Nobuko Ishikawa. Sa sœur Yoshie Ishikawa, aujourd’hui à la tête de l’entreprise, a voulu dévoiler au public parisien l’incroyable dextérité de la joaillière. Utilisant parfois des techniques ancestrales comme le « Syakudo », de l’or mêlé à du cuivre, les œuvres s’inspirent de la nature japonaise comme les célèbres cerisiers en fleurs ou des criquets dans un pin. Les perles blanches japonaises Akoya ou noires de Tahiti se métamorphosent en de longs sautoirs et rehaussées de diamants et d’or finement ciselé. Nobuko Ishikawa évoque aussi le monde occidental à travers ses broches « Orient Express » ou le « Mont Saint Michel », réalisées avec une précision d’un art joaillier totalement maitrisé.  Le Tout-Paris était présent à cette première présentation, organisée à l’hôtel Meurice par le célébrissime Massimo Gargia.

Dossier réalisé par Kyra Brenzinger

Légendes
Lydia Courteille et sa nouvelle collection Reine de Saba
Lydia Courteille, collection Reine de Saba, bague en or rhodié marron, tourmaline de 4,90 carats, tsavorites et diamants blancs
Lydia Courteille collection Reine de Saba, Tiare, or rhodié noir, diamants bruns, saphirs jaunes, tsavorites, péridot 9.90 cts
Suzanne Syz bracelet « The magellanic cloud » avec un cabochon diamant de 76,17 carats sur titane
Suzanne Syz bague « The Frozen ring » avec une tourmaline Paraïba de 23 carats
Suzanne Syz bague « Purple Wrap » ornée d’une topaze de 26 carats
Yoshie Ishikawa rendant hommage à sa sœur la créatrice-joaillière Nobuko Ishikawa
Nobuko Ishikawa collier Cerisier En Fleurs
Nobuko Ishikawa broche Criquet Des Pins
Nobuko Ishikawa broche L’Orient Express