Van Cleef & Arpels présente ses inspirations Couture
Van Cleef & Arpels présente ses inspirations Couture
Van Cleef & Arpels présente ses inspirations Couture
Van Cleef & Arpels présente ses inspirations Couture
Van Cleef & Arpels présente ses inspirations Couture

Le mois de janvier démarre avec sa célèbre semaine de la Couture à Paris et à cette occasion, la maison Van Cleef & Arpels dévoile dans sa Galerie du Patrimoine, au 22, place Vendôme, sa nouvelle exposition « Inspiration Couture ».

Du 7 janvier au 15 avril 2022, la maison Van Cleef & Arpels a réuni 42 pièces historiques pour présenter les liens créatifs tissés par cette maison de haute joaillerie avec l’univers de la couture tout au long du XXe siècle.

Depuis ses origines, Van Cleef & Arpels s’est inspirée du monde de la couture comme un hommage à la ville qui l’a vu naître. La Maison n’a ainsi eu de cesse de réinterpréter les codes de cette discipline, l’hybridant avec la Haute Joaillerie de manière inventive. Broches, devant de corsages, peignes, motifs d’or « canetille » enroulés, tels des cordelettes.

En s’installant en 1906 au 22, place Vendôme, la famille se rapproche de cette Haute Couture, née dans la rue de la Paix voisine. Aux créations de Charles Frederick Worth répondront bientôt celles des maisons françaises Paquin, Callot Sœurs, Chéruit, Rouff ou encore Vionnet, dont l’inventivité séduit les élégantes du monde entier.

Ces femmes exigeantes seront bientôt des habituées de Van Cleef & Arpels, dont la modernité et la versatilité des portés réinventent sans cesse l’exercice traditionnel de la joaillerie. Parmi les grandes clientes qui y seront sensibles, figurent ainsi Marlene Dietrich ou la Duchesse de Windsor.

Une couture joaillière en écho à chaque époque

Imaginée en 1934 et baptisée du surnom de Louis Arpels, la maille Ludo se prête à toutes les fantaisies, se transformant en 1937 en une montre à secret en or jaune, rubis et diamants ou encore en un étonnant bracelet en platine, or jaune et saphirs, rehaussé d’un ruban bleuté de Serti Mystérieux. Ainsi, la maille Ludo, cette étoffe d’or à motif géométrique, souple et légère, vient habiller le poignet ou le doigt à la manière d’une ceinture soulignant la taille.

Autre signature inventée et brevetée par Van Cleef & Arpels en 1933, la Minaudière devient un indispensable des élégantes grâce à ses multiples compartiments et accessoires intégrés. Ce sac-boîte exprime toute la créativité de la Maison : il se glisse dans un sac en soie ou satin le jour, s’orne de décors précieux, et se pare parfois d’un fermoir détachable pouvant être porté dans les cheveux, en clip ou en bijou de chapeau…

Au sein de l’exposition, une Minaudière entièrement laquée de noir dévoile ses compartiments sous un couvercle fermé de trois volutes de diamants. Évoquant un ruban, ils illustrent l’alliance du raffinement et de la fonctionnalité propre à Van Cleef & Arpels.

Une célébration des traditions artisanales comme des avant-gardes créatives

La joaillerie blanche des années 1920 et 1930 impose sa modernité, traitée en un collier-collerette de diamants souple, à côté d’épingles à chapeau en cristal de roche nervuré. Les bracelets sont ornés de pompons et de gouttes de diamants aussi légères qu’une dentelle, tandis que triomphent effets de galons, ganses, liserés de pierres précieuses et motifs rubannés en volume. Plus tard en 1955, un spectaculaire collier arborant de volumineuses aigues-marines, et un clip en diamants du milieu des années 1960, illustrent avec leur formes tour à tour géométriques ou parfaitement fluides l’influence de l’univers de la couture sur Van Cleef & Arpels. Ils convoquent cette époque où triomphe la figure de la Parisienne dont le raffinement insouciant est un pied-de-nez aux rigueurs de la guerre. Le jour, les décolletés et les poignets s’habillent de mailles flexibles ou de torsades d’or jaune, comme l’illustre le motif corde, véritable passementerie précieuse. Étonnamment audacieux, le Tubogaz, inspiré d’un tuyau de douche, apporte une note aussi surréaliste que contemporaine et fonctionnaliste.

Dans les années 1970, le motif sequin et ses pastilles d’or jaune font écho aux recherches des couturiers, et sont travaillés comme un foulard épousant la peau au plus près. Les éléments en corail blanc godronné comme un tissu plissé se succèdent sur un collier, reliés les uns aux autres grâce à des motifs en or et diamants évoquant le jeu des petites mains des maisons de couture. Des pelotes en or jaune texturé s’invitent dans un étonnant collier Petites boules, abritant aléatoirement des diamants. Les pièces comme le bracelet Molitor clignent quant à elles de l’œil, sur fond de lapis-lazuli, à la virtuosité artisanale des travaux d’aiguille qui font encore aujourd’hui la renommée mondiale de Paris et de la Haute Couture.

INFORMATIONS PRATIQUES

Boutique Van Cleef & Arpels – Galerie du Patrimoine
Exposition Couture
20, place Vendôme 75001 Paris
Du 7 janvier au 15 avril 2022

www.vancleefarpels.com

Légendes crédit photos de la maison Van Cleef & Arpels:

1-Collier, 1955 – Platine, or jaune, aigues-marines, diamants Collection Van Cleef & Arpels
2-Broche Flots de ruban, 1937 – Platine, diamants Collection Van Cleef & Arpels
3-Dessin représentant
une Minaudière, circa 1935 – Archives Van Cleef & Arpels
4-Montre à secret, 1946 – Or jaune, saphirs, diamants Collection Van Cleef & Arpels
5-Bracelet manchette Molitor, 1974  – Or jaune, lapis-lazuli Collection Van Cleef & Arpels