Vincent Michel : l’alliage parfait entre authenticité et technicité
Vincent Michel : l’alliage parfait entre authenticité et technicité
Vincent Michel : l’alliage parfait entre authenticité et technicité
Vincent Michel : l’alliage parfait entre authenticité et technicité
Vincent Michel : l’alliage parfait entre authenticité et technicité
Vincent Michel : l’alliage parfait entre authenticité et technicité
Vincent Michel : l’alliage parfait entre authenticité et technicité

Artisan-joaillier de Lausanne, Vincent Michel crée ses propres bijoux depuis plus de 10 ans.

Il s’est mis à son compte en 2009 et dans son grand atelier boutique, situé au cœur de Lausanne, il nous a présenté ses dernières créations sur-mesure.

Comment tout cela a-t-il commencé pour vous ?
Vincent Michel : Cela a toujours été une réelle passion pour moi, depuis tout petit déjà, je savais que je voulais en faire mon métier. Aucun de mes proches ne travaillait pourtant dans ce milieu, mais c’était une évidence pour moi. À 15 ans, j’entame donc mon apprentissage de bijoutier à la Vallée de Joux, dans le massif du Jura suisse. En 2008 lors de ma dernière année, je participe aux « Swiss Skills » à Lucerne et je gagne le concours ! Cette victoire nationale m’aurait permis de participer aux « World Skills », mais je n’y suis simplement pas allé, car pour moi ce n’est pas la compétition qui importe. L’idée de monter mon entreprise me trottait déjà dans la tête et le manque d’opportunités sur le marché du travail m’ont poussé à faire le grand saut en créant ma propre marque. En 2009, je me lance et depuis 2016,  j’ai ouvert un atelier boutique dans la rue du Bourg au cœur de Lausanne et avec 2 employés.

Quel type de créations proposez-vous ?
Vincent Michel : Il s’agit majoritairement d’un travail de création, mais nous proposons aussi la transformation, la restauration ou encore des expertises. Nous créons également un nombre important de bagues de fiançailles ou d’alliances. Là encore, de façon personnalisée et sur mesure. J’aime tout particulièrement travailler sur des pièces de haute joaillerie pour le côté valorisant du challenge amené par la confrontation de l’esthétisme et de la technique. Dessiner un magnifique bijou c’est bien, mais il faut réussir à faire en sorte qu’il soit portable solide et réalisable !

Vous proposez aussi des collections permanentes ?
Vincent Michel : Comme nous vendons exclusivement ce que nous produisons, les pièces sont souvent uniques et sur mesure. Cependant, nous disposons tout de même de petites collections, notamment celles des Roses et des Diamants ou encore celles inspirées par les vitraux de la cathédrale de Lausanne. Ces petites collections permettent que chacun y trouve son compte à un prix plus abordable.

Comment faites-vous pour trouver l’inspiration ?
Vincent Michel : Je trouve l’inspiration parfois sur une scène de la vie quotidienne tout simplement, comme le vol d’une abeille qui m’a inspiré le mouvement de la bague Paraïba. J’avais aussi fait des bagues autour des 4 saisons ou le vitrail de la cathédrale de Lausanne, à côté de laquelle se trouvait mon premier atelier, m’a également influencé par exemple. Parfois c’est simplement la beauté d’une pierre qui m’inspire. Mais je dirais que par-dessus tout ce sont des sentiments, des émotions qui me guident.  Mon but n’est pas de représenter un élément « évident », je me sers de ces idées comme d’un tremplin.

Comment envisagez-vous la suite, avez-vous des projets ?
Vincent Michel : Retourner au « Salon du Mariage » à Genève et à Lausanne auxquels nous participons depuis plusieurs années déjà. J’aimerais aussi lancer un magazine qui illustrerait la boutique et les créations mais qui mettrait aussi en avant des artisans de tous bords dont j’affectionne particulièrement le travail. C’est pour moi un partage de valeurs qui a du sens puisque la fabrication authentique est au cœur de mes principes.

Je souhaite continuer à faire des projets, créer m’agrandir peut-être. Continuer en m’épanouissant comme c’est le cas actuellement et ce en restant primordialement bijoutier.

 

Article réalisé par Camille Garbi, supervisé par Kyra Brenzinger dans le cadre du Bachelor 1 Luxe – Groupe EAC-ING Paris

Vincent Michel
Atelier de Bijouterie
Rue de Bourg 47-49
1003 Lausanne – Suisse
Tél. : 00 32 21 312 23 05

https://vincentmichel.ch/