What’s New ?
What’s New ?
What’s New ?
What’s New ?
What’s New ?
What’s New ?
What’s New ?
What’s New ?
What’s New ?

La capitale parisienne reste toujours en effervescence grâce aux grandes maisons joaillières qui proposent des événements exclusifs à découvrir pour le grand public et les passionnés de haute joaillerie !

Sotheby’s Paris célèbre les 100 ans de la maison Buccellati

A l’heure où la marque italienne vient d’être rachetée par le Groupe Richemont, la célèbre maison de vente aux enchères Sotheby’s rend hommage à l’histoire exceptionnelle de Buccellati. A l’occasion de la vente du 29 octobre, Sotheby’s propose 26 pièces de la maison Buccellati, signée de Mario et Gianmaria Buccellati avec notamment la parure Jacqueline, composée de plus de 35 carats de citrines ou le collier Bouquet, orné de perles et d’émeraudes. En marge de la vente, Sotheby’s propose de replonger dans l’histoire de la maison milanaise à travers une exposition de 4 jours  avec des pièces emblématiques comme une tiare de 1920, réalisée en dentelle d’or, technique inspirée de la Renaissance. Surnommé le « Prince des orfèvres », rendons hommage à cette belle maison qui a su pendant tant d’année nous éblouir ! Exposition du 25-28 octobre et vente le 29 octobrewww.sothebys.comhttp://fr.buccellati.com

L’Ecole des Arts Joailliers rend hommage à Lacloche

Connue uniquement par les experts, la maison Lacloche a pourtant  été très active pendant 7 décennies et notamment s’est fait remarquer lors de l’Exposition Internationale de 1925 à Paris. Boîtes à cigarettes, bijoux, pendulettes éblouissent encore aujourd’hui par leur élégance et la délicatesse de leur fabrication. Lacloche Frères, puis Jacques Lacloche, ont paré des têtes couronnées comme la reine Victoria d’Espagne, Édouard VII d’Angleterre, les rois de Grèce et de Siam, des personnalités de l’aristocratie, telle la duchesse de Westminster, ainsi que des stars d’Hollywood comme Grace Kelly. C’est la première fois qu’une exposition leur est dédiée. La rétrospective illustrera, tour à tour, le naturalisme propre à l’Art nouveau, l’Egyptomanie et l’engouement pour l’Extrême-Orient au temps des Années folles, le modernisme de l’Art déco, la fantaisie séduisante des années 1950. Exposition du 23 octobre au 20 décembre 2019https://press.lecolevancleefarpels.com/expositions/

Chaumet et l’art de porter le bijou « Autrement »

Dans son nouvel espace au 165, boulevard Saint-Germain, la maison Chaumet propose de revisiter ses bijoux à travers le regard de la photographe suédoise Julia Hetta et d’explorer de nouveaux portés. « Autrement explore l’art de s’approprier un bijou en le portant au gré des modes et de sa fantaisie avec audace et créativité ». Les colliers de Haute Joaillerie deviennent bandeaux, des sautoirs Jeux de Liens et Liens Séduction se portent en bandoulière ou en bracelet de cheville, des broches Espiègleries prennent des allures de barrettes précieuses, une alliance Liens Évidence enserre une mèche de cheveux, des bracelets Joséphine Aigrette se portent comme des bijoux de paume, une bague cocktail Bee My Love se mue en bague de foulard… Autant d’exercices de style à s’approprier pour réinventer la manière de porter ses bijoux – Exposition du 1 octobre au 2 novembre 2019  – https://www.chaumet.com/fr/autrement

 

Légendes photos : 

Photos 1-3 : Sotheby’s Paris célèbre les 100 ans de la maison Buccellati
Collier Jacqueline, orné de citrines (46,19 carats) et améthystes (45,64 carats) et boucles d’oreilles, améthystes (16,76 carats). Estimation : 20.000-30.000 €.
Collier aigues-marines, émeraudes et rubis, “Gran Mogol”, Gianmaria Buccellati, 1992 Orné de sept aigues-marines taille cœur – Estimation : 16,000 EUR – 24,000 €
Collier Bouquet, or rose avec technique de gravure Segrinato, émeraudes (16.90 carats), perles et diamants sertis sur argent. Estimation : 35.000-45.000 €.

L’Ecole des Arts Joailliers rend hommage à Lacloche
Pendants d’oreilles, en rubis, émeraudes, diamants, platine, vers 1925. Collection privée. Photo Tony Falcone.
Bracelet en diamants, onyx et rubis taillés en cabochons, 1925.
Le premier propriétaire de ce bijou l’acquit auprès de Lacloche Frères lors de l’Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes à Paris en octobre 1925.
LA Collection Privée. © 2019 Christie’s Images Limited

Poudrier, émail, or et diamants.
Poinçon d’importation de Londres de 1926.
Fabrication Strauss Allard Meyer.
A Collection Privée. Photo Bonhams

Photos 7-9 : Chaumet et l’art de porter le bijou « Autrement »
Sautoir Jeux de Liens, or rose et malachite © Julia Hetta – Art + Commerce
Broche et boucles d’oreilles L’Épi de Blé de Chaumet, or jaune et diamants © Julia Hetta – Art + Commerce
Sautoirs Jeux de Liens et Liens Séduction © Julia Hetta – Art + Commerce